S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

TV Samsung à 179 euros chez 3 Suisses : les clients résistent Màj

Qui ne tente rien n'a rien...

Mise à jour : Pascal Gauthier, le président de Criteo, a souhaité nous donner quelques précisions concernant la publicité des 3 Suisses visible sur PC INpact (confer la fin de cet article).

Criteo, qui s'occupe des publicités en ligne des 3 Suisses, « distribue de manière automatique » ces publicités selon Pascal Gauthier. Criteo a tout simplement reçu les mauvais prix des 3 Suisses, et a donc répercuté l'erreur. Il n'y a donc pas ici « de volonté des 3 Suisses de vouloir tromper » les internautes. Il n'y a « pas eu de volonté malsaine » a insisté le président de Criteo, joint au téléphone par PC INpact.


Article du 13 août 2009.

Depuis la semaine dernière, le site des 3 Suisses a créé la sensation en proposant un Samsung HDTV de 132 cm pour 179,99 €, contre 1899,99 €. Une faute de frappe évidente, le prix réel aurait effectivement dû être de 1799,99 €, soit une remise de 100 €, et non de plus de 90 %. Une remise irréelle, même en période de solde. Best Buy proposait d'ailleurs encore récemment ce même écran pour... 9,99 $.

3 Suisses Samsung TV Cette erreur manifeste de la part des 3 Suisses n'a cependant pas fait reculer un grand nombre d'internautes, qui ont tenté l'achat, n'ayant pas grand-chose à perdre. Si la plupart se doutait que l'offre serait finalement annulée, ce qui a finalement bien été le cas, d'autres, un peu candides, ou audacieux c'est selon, comptent aller devant le tribunal de commerce afin d'obtenir leur bien.

Il faut dire que les 3 Suisses, outre leur erreur sur leur site, ont multiplié les bévues en terme de communication. L'offre a ainsi été confirmée dans un premier temps, que ce soit aux acheteurs par téléphone ou à la presse. Une publicité a même vanté cette réduction sur divers sites, dont PC INpact (voir la fin de l'article). Finalement, les 3 Suisses ont changé officiellement d'avis, en créant même un message dédié à l'offre sur son site : 

Erreur de prix téléviseur SAMSUNG LE52B620

 Suite à une erreur d'affichage sur notre site web, le téléviseur SAMSUNG LE52B620 a été proposé au prix de 179,99 euros alors qu'il était en réalité de 1799,99 euros. Le caractère dérisoire de ce prix résulte d'une erreur manifeste qui depuis a été corrigée. Il nous est impossible d'honorer les commandes, et bien évidemment, aucun débit ne sera effectué pour les clients concernés.
 
Si cette explication était prévisible, certains ne l'entendent donc pas de la même oreille. Un site et un groupe Facebook ont ainsi été créés pour l'occasion. Le site compte déjà en à peine deux jours 2000 inscrits. « Malgré le mail d'excuse des 3 suisses, le combat continue, nous ne nous laisserons pas faire ! » s'exclame ainsi le webmaster du site. Le groupe Facebook compte pour sa part plus de 1400 membres à l'heure actuelle.

Le site dédié à cette affaire avance divers arguments, plus ou moins convaincants.

Rappelons aux personnes lésées qu'une pareille mésaventure était arrivée à la FNAC en début d'année. L'enseigne proposait en effet sur son site un Nikon D90 et son objectif pour à peine 249,90 €. Un prix ridicule, alors que son prix réel était de 1249,90 €. Là encore, une erreur de frappe évidente avait touché le site.

La réponse de la FNAC le lendemain fut d'ailleurs des plus logiques : « Le produit était annoncé autre part sur notre site en boitier nu à plus de 900 euros et sur d’autres sites au-delà de ce prix là. Du coup, nous avons constaté une erreur manifeste et nous avons proposé à nos clients une offre commerciale de 150 euros sur la vente de ce produit s’ils souhaitaient toujours l’acheter. »

Si la FNAC a donc finalement pu empêcher la vente, les 3 Suisses arriveront-ils à la même conclusion, ou les clients mécontents arriveront-ils à leurs fins ? Réponse très bientôt.

3 Suisses Samsung TV PCINpact

Pour l'anecdote, sachez que les 3 Suisses a vendu via les publicités de PC INpact le fameux écran soldé à plus de 90 % (en haut). De quoi donner un élément supplémentaire aux clients mécontents...
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 18/08/2009 à 15:21

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;