Amende de 675 000 dollars pour 30 fichiers partagés

Si, si... 22 500 $ par fichier... 106
guy bono riposte graduée france amendementJoel Tenenbaum a été condamné à une amende de 675 000 $ pour le partage illégal de fichiers musicaux, amende qu'il a refusée de payer. En tout, 30 titres étaient concernés, et un élan de solidarité a motivé des dizaines de personnes qui ont envoyé des dons à Joel. Sur son blog, ce dernier remercie les personnes attentionnées pour ce geste, mais s'entête : « Je ne demande pas d'aide. »

Et surtout, il n'attend pas qu'on lui donne de l'argent pour une amende qu'il a consciemment refusée de payer. Tout cet argent recueilli servira simplement à couvrir les frais de justice. « Je partage de la musique. J'ai été le premier à vouloir le dire à la cour. Ce procès se déroulait contre moi. C'est mon verdict. »

Près de 2000 dollars avaient été recueillis avant même que Joel ne débute son blog. Cependant, un tel montant d'amende porte tout de même le titre à plusieurs milliers de dollars pièce, tout ça pour avoir utilisé KaZaa entre 1999 et 2007. Et durant cette période, ce sont des centaines de chansons que Joel affirme avoir partagées. Le juge, clément, n'en aura retenu que trente contre lui.

Joel avait refusé un arrangement à l'amiable, expédié par la RIAA, et durant le procès, il a menti à plusieurs reprises, affirmant qu'il n'avait rien piraté, et que c'était l'oeuvre de personnes de sa famille. Mais durant l'audience du 31 juillet 2009, la stratégie a complètement changé. Son IP ayant été détectée par Mediasentry, entreprise spécialisée dans ce boulot de fouineur et inspecteur des réseaux, finalement, l'idée est de faire passer le jeune Joel pour quelqu'un de tout à fait normal. 

En effet, en arguant qu'il ne fait que pratiquer ce que des millions d'autres internautes font, Joel souhaite se noyer dans la masse, tout en montrant à quel point l'amende est disproportionnée. En face, la RIAA ne l'entend pas de cette oreille et souhaite au contraire que le cas fasse jurisprudence, pour pouvoir attaquer plus facilement encore des universités dans lesquelles des étudiants profitent de la connexion.

À raison de 22 500 dollars par titre pour lesquels il a été condamné, Joel est revenu donc sur ses déclarations, expliquant qu'il avait employé Napster et KaZaa avec l'intention de partager des fichiers. Pour son avocat, le client s'est simplement comporté comme un enfant qui fait ce que les enfants aimant la technologie et la musique font.

Reste qu'Universal Music, Warner Music et Sony, dont les filiales sont impliquées dans ce procès, du côté des plaignants ne prendront pas à la légère de disposer d'un bouc émissaire qui pourrait servir de référence dans la lutte contre le piratage. Pour seul commentaire, Joel aura ajouté que finalement 675 000 ce n'était pas mal, et qu'il est heureux que la somme ne soit pas montée à 1 million de dollars. Le montant maximum de l'amende aurait pu s'élever à 4,5 millions...
Par Nicolas.G Publiée le 03/08/2009 à 16:11 - Source : BBC
Publicité