Jeux vidéo : le second semestre sauvera-t-il l'année 2009 ?

Bataille d'analystes ! 92
consolesLe monde du jeu vidéo résiste-t-il à la tempête économique qui s'abat sur le monde ? En tout cas, les grands studios conservent manifestement la confiance des investisseurs qui se tournent massivement vers les grands noms, en espérant un regain d'activité important pour le second semestre.

Que ce soit Activision, Blizzard ou Electronic Arts, on ne connaîtra les résultats trimestriels que la semaine prochaine, mais nous l'avions déjà annoncé, le mois de juin n'est définitivement pas des plus encourageants pour le monde du jeu vidéo. Pourtant, le calendrier des prochaines sorties ne permet pas aux analystes de se réjouir de ce qui doit arriver.

Des Left 4 Dead, Assassin's Creed, ou Call of Duty pourraient relever le niveau des ventes, mais on se tourne plutôt vers la baisse de prix des consoles pour que les chiffres remontent ostensiblement. « L'étincelle doit venir des réductions de prix sur le matériel (hardware) », explique une analyste de Janco Partners. Une fois que cela sera mis en place, les jeux suivront. Et cela, tel un cercle vertueux, devrait avoir des conséquences positives sur les ventes de matériel informatique. 

Aujourd'hui, hormis la Wii et la Xbox 360 d'entrée de gamme, difficile de trouver une console qui satisfasse pleinement les critères financiers des consommateurs. Pourtant, Evan Wilson, de Pacific Crest Securities, autre cabinet d'analyse, estime que le secteur s'en est tout de même très bien sorti. La bonne nouvelle, selon lui, c'est que les ventes de jeux seraient plus liées au coût du matériel qu'à la conjoncture économique. Pour Brian Farrell, de THQ, cette hypothèse est plus que probable, mais pas avant la fin de l'année. La réduction des prix est dans l'ordre des choses pour au moins deux des trois constructeurs estime-t-il. 

Si pour ce point, les ventes ont chuté de 12 % durant l'exercice du premier semestre, NPD Group estime encore que la fin de l'année, et tout particulièrement la période de Noel, pourrait afficher des ventes supérieures à celle de la fin 2008. Le déclenchement de la crise durant cette période avait en effet sérieusement impacté non seulement le moral des consommateurs, mais également leur porte-monnaie.

 Activision, pour prendre un acteur précis, est l'éditeur du très apprécié Guitar Hero : ce dernier a réussi à bien supporter la crise, alors que ses concurrents ont pris un choc, et supprimé des postes. Pour ce trimestre, Activision affiche un bénéfice de 7 centimes par action, et un chiffre d'affaires de 811 millions de dollars, estime Reuters. Le prochain titre, Prototype, pourrait d'ailleurs permettre de poursuivre sur cette lancée, et même s'étendre jusqu'en décembre. 

 De son côté, Electronic Arts, toujours selon les chiffres avancés par Reuters Estimates, aura vécu un mauvais moment : on s'attend à une perte importante et un CA de 731 millions. 

Les deux sociétés affichent pourtant près de 30 % du poids financier du monde vidéoludique.
Par Nicolas.G Publiée le 31/07/2009 à 15:53
Publicité