L'Assemblée nationale adopte tous les articles de la loi Hadopi 2

khé khé khé 363
Après le Sénat et 40 h de débat, l’Assemblée nationale vient de terminer l'examen du projet de loi Hadopi 2. Tous les articles ont été adoptés. Le vote solennel aura lieu à la rentrée.

Voilà le résumé des principales dispositions :
  • L’adresse IP devient le socle de cette procédure, maigre pitance en termes de preuve
  • Ce sont les représentants privés des ayants droit et les agents de l’Hadopi qui récolteront ces IP
  • Ces agents parfois privés seront dotés de quasi-pouvoir de police judiciaire. Leur PV fera foi.
  • Seuls 10 000 titres et 1000 films seront surveillés. Les autres non. La liste sera secrète.
  • Une fois l’IP récoltée, le juge recevra un dossier tout ficelé et devra juger en 5 min.
  • Les sanctions seront décidées dans le cadre de l’ordonnance pénale, une procédure ultra rapide sans débat, écrite où le prévenu ne pourra pas être entendu et où le juge devra prendre une décision sur la foi des PV fournis par les milices assermentées.
  • L'abonné suspendu devra continuer à payer son abonnement internet durant 1 an (maximum)
  • Est instituée une contravention de 1500 euros et/ou d’un mois de suspension contre l’abonné coupable de négligence caractérisée. La négligence caractérisée étant la non-installation d’un logiciel de sécurisation
  • Ce logiciel de sécurisation ne sera ni forcément interopérable ni forcément gratuit. Tant pis pour ceux qui sont connectés via une Wii, ou possèdent un système d’exploitation non pris en compte par les éditeurs de mouchards. Ces utilisateurs n’auront aucun moyen d’échapper aux mâchoires d’Hadopi 2 si leur voisin est un peu doué en perforation Wifi.
  • Est instituée une suspension d’internet d‘un an contre celui qui sera puni de contrefaçon dès lors qu’elle a été exercée en ligne. Le texte est donc très large et pourra s’appliquer pour sur du P2P ou même pour une vidéo uploadée sur Youtube ou Dailymotion, ou un article copié collé sur un blog par exemple... Ou un faux T-Shirt vendu sur eBay.
  • L’abonné qui recevra un email pourra être éventuellement entendu, aidé d’un « conseil »
  • Toutes les mesures visant à assurer de l’argent frais à la création ont été repoussées (taxes sur les pubs, sur les opérateurs, licence globale, contribution créative, etc.).
Puisque des différences ont été votées entre la version du Sénat et celle de l’Assemblée nationale, la Commission mixte paritaire devra se réunir pour les gommer. En cas de divergences persistantes, l’Assemblée aura le dernier mot. Le vote solennel est prévu pour septembre. La France, terre des droits de l’Homme, est le premier pays au monde à voter pareille armurerie.
  • Ah oui, tête en l'air, nous allions l’oublier dans la liste : le texte a été présenté comme très pédagogique.
Pour mémoire, les mousquetaires anciens, nouveaux et futurs :

Par Marc Rees Publiée le 24/07/2009 à 17:06