S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Hacker Festival: le routeur Hadopi met le projet de loi en déroute

5 gus dans une cave de la SNCF

Le Monde est parti en reportage au Metalab, sorte de « hacker space » basé en Autriche et ouvert nuit et jour. Un dispositif cette fois temporaire a ouvert ses portes en France, le Hacker Festival organisé par le tmp/lab à Vitry-sur-Seine.

hacker festival routeur hadopi tmp/lab

Lors de cette rencontre organisée du 26 au 30 juin 2009 dans la cave d'un dépôt de chemin de fer désaffecté, nos confrères rapportent l’invention d’un certain « N », qui a créé le « routeur Hadopi ». Cette fois-ci, ce n’est pas une blague : « L'expression a été inventée par des blogueurs qui ont imaginé le concept. Nous l'avons réalisé », indique N, qui doit sans doute faire référence à ce bidule imaginé lors des débats sur Hadopi 1 par des potaches.

Que fait ce routeur Hadopi ? Ce logiciel, car c’en est un, sait repérer les réseaux WiFi du voisinage pour en craquer les mots de passe. « Dès que nous avons les clés, nous pouvons créer un point d'accès virtuel ». Le Monde rapporte que « pour éviter d'être repéré, le routeur de N. diffuse de façon aléatoire des adresses-machine fictives. Si un routeur "conquis" change de mot de passe, le système bascule automatiquement sur un autre signal Wi-Fi du voisinage - et commence aussitôt à attaquer le nouveau mot de passe ». Autant le dire, dans les villes à forte densité, ce bout de code va faire des heureux et des dégâts : le projet de loi Hadopi 2 se contente de l’adresse IP pour déterminer l’imputabilité pénale de l’abonné. Le juge infligera donc 1500 euros d’amende et une suspension d’internet à l’abonnée Mme Michu quand ses voisins téléchargeront à plein régime sur son dos. Voir à ce titre les critiques du député UMP Lionel Tardy.

« Nous voulons seulement publier notre logiciel, et faire comprendre à tout le monde que les données techniques utilisées par l'Hadopi pour accuser les gens ne seront pas fiables. Grâce à nous, les juges ne pourront pas dire qu'ils n'étaient pas au courant » explique N au Monde dans cet article que nous vous invitons à lire dans son intégralité. (Photo DR hackerspace.net/)
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 10/07/2009 à 10:45

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;