Le site de propagande Jaimelesartistes.fr devient Jaimeplesk.fr

Merci Bercy 108
« Vous aviez aimé Jaimelesartistes.fr, à un point tel que certains embouteillages sur le site avaient défrayé la chronique… là vous allez adorer Jaimeplesk.fr ! » c’est par cette petite phrase moqueuse que le blog Bluetouff.com égratigne la page actuelle du site de propagande du ministère de la Culture. « On a un bel accès au Plesk de l’hébergement mutualisé d’un site qui aura couté selon l’aveu même de Christine Albanel entre 40 000 et 80 000 euros (...) Nous voilà donc en face du Plesk(*) le plus cher de France … c’est pas la classe ça ? On doit être à 3 semaines d’uptime en plus d’un an … un splendide investissement non ? ».

jaimelesartistes.fr jaimeplesk.fr


Petite rectification : le tarif de cette campagne destinée à épauler la loi Hadopi 1 nous avait été évalué par le ministère de la Culture entre 50 000 et 85 000 euros. Hors taxes. Le site  hébergeait une pétition qui fut contestée à plusieurs reprises (des artistes niant avoir signé ce document, comme Indochine, et d'autres).

Jaimelesartistes.fr avait subi plusieurs attaques informatiques au fil de son existence, avec comme point paroxystique le jeudi 12 mars 2009. La Rue de Valois gonflait le torse face à de nouveaux serveurs affirmant : « [les pirates] peuvent toujours attaquer, le site est super blindé ». Quelques instants après, il s’effondrait sur lui-même.

(*) NDLR : Plesk est l'interface de gestion de l'éditeur Parallels.
Publiée le 07/07/2009 à 12:21
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité