4e licence 3G : au moins deux candidats ?

Et un seul élu 87
Récemment interrogé par le quotidien économique Les Échos, Jean-Ludovic Silicani, l'actuel président de l'ARCEP, a abordé certains grands thèmes. Outre la fibre optique, le dossier de la fameuse quatrième licence 3G est aussi revenu sur la table.

TV téléphone mobilePassant de 206 à 240 millions d'euros après étude de la Commission des participations et des transferts, sans que cela ne gêne Free, la quatrième licence 3G n'en reste pas moins âprement disputée. Tout d'abord du côté des concurrents, Orange menaçant d'aller à Bruxelles si la somme de 240 millions d'euros n'était pas réévaluée... Pourquoi pas jusqu'à 1,3 milliard d'euros.

Mais autre grande nouvelle, selon Jean-Ludovic Silicani, Free pourrait bien ne pas être l'unique prétendant à la fameuse licence. « D'après ce que j'entends, il y a une probabilité non négligeable qu'il y ait au moins deux candidats » annonce-t-il sans crier gare. Outre Free, candidat déclaré depuis plusieurs années, Virgin et Numéricable ont déjà fait état de leur intérêt, sans réellement affirmer clairement leur position, pour l'instant plus proche du spectateur attentiste que du candidat sérieux.

Jean-Ludovic Silicani croit-il à une guerre des prix, comme semble le sous-entendre Free ? Malheureusement pas : « Je pense que l'arrivée d'un quatrième opérateur va faire baisser les prix. (...) En revanche, je ne crois pas à une guerre des prix, qui est toujours une guerre-éclair visant à faire tomber les acteurs en place. »

Le président de l'ARCEP a rappelé que l'appel à candidatures devrait être lancé dans quelques semaines, pour une attribution du tiers de la quatrième licence 3G en janvier prochain si tout se passe bien.  
Par Nil Sanyas Publiée le 24/06/2009 à 11:13
Publicité