Le spécialiste informatique Frédéric Lefebvre n'est plus député

Fail ! 308
Mise à jour 25 aout : Frédéric Lefebvre, qui n'est plus député, pourrait finalement hériter du portefeuille de la consommation indique ce jour Le Figaro. "Fred" comme le surnomment nos confrères, est aussi un spécialiste des questions de consommation.

Pour mémoire, voilà ce qu'il préconisait pour lutter contre le piratage (l'extrait était déjà reproduit ci-dessous) 

« Je vous le dis de manière très forte et je le dis à Jean-François (Copé) pour ses enfants comme je l’ai fait avec les miens car évidemment ils ont exactement les mêmes réflexes : j’ai fait quelque chose qu’il faut que tous les Français se disent, c’est que je leur ai donné un budget. 

Parce que si vous avez des enfants qui sont mineurs qui ne travaillent pas et que vous considérez que vous ne leur donnez pas de l’argent de poche pour acheter de la musique sur iTunes, évidemment ils vont continuer à pirater. Il y a une question d’éducation y compris des parents et il faut qu’on pense à cela.
»
 
Mise à jour 24 juillet : Frédéric Lefebvre n'est plus député vient d'annoncer le président de l'Assemblée Nationale

Première diffusion 24 juin  : Le remaniement pourrait avoir un effet boomerang avec pour cible finale, Frédéric Lefebvre. Explication : André Santini a été remercié de son poste de secrétaire d’État à la Fonction publique. Il est donc en droit de retrouver son poste de député des Hauts-de-Seine qu’il avait laissé temporairement à Frédéric Lefebvre. C’est l’un des droits ouverts par la révision constitutionnelle du 23 juillet 2008. S’il ne veut pas retrouver son siège ? Les règles du jeu prévoient l’organisation de nouvelles élections partielles. Dans un cas comme dans l’autre, l’avenir de Frédéric Lefebvre est incertain.

lefebvre

La perte serait gravissime puisque nous avons là un spécialiste : « J’ai commencé à communiquer sur Internet avant même la création de wanadoo, parce que mon frère qui vit aux États-Unis en est l’un des pionniers.(…) Il y a plus de dix ans, j’ai passé quelques bouts de nuits à ses côtés dans certaines caves du 18e arrondissement pour mettre en route des serveurs. Je connais donc parfaitement Internet ». (notre actualité)

Un petit florilège ?

C’est Frédéric Lefebvre qui avait voulu faire d’internet une télévision en déposant un amendement visant à taxer les sites incluant d’une manière ou d’une autre des contenus audiovisuels créés par les utilisateurs. Il souhaitait par ailleurs soumettre ces mêmes sites à une régulation et une labellisation par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel.

C’est Frédéric Lefebvre qui regrettait « l’absence de régulation du Net [qui] provoque chaque jour des victimes ! Combien faudra-t-il de jeunes filles violées pour que les autorités réagissent ? Combien faudra-t-il de morts suite à l’absorption de faux médicaments ? Combien faudra-t-il d’adolescents manipulés ? Combien faudra-t-il de bombes artisanales explosant aux quatre coins du monde ? Combien faudra-t-il de créateurs ruinés par le pillage de leurs œuvres ? Il est temps, mes chers collègues, que se réunisse un G20 du Net qui décide de réguler ce mode de communication moderne envahi par toutes les mafias du monde. »

C’est Frédéric Lefebvre qui déclarait encore « la mafia s’est toujours développée là ou l’État était absent ; de même, les trafiquants d’armes, de médicaments ou d’objets volés et les proxénètes ont trouvé refuge sur Internet, et les psychopathes, les violeurs, les racistes et les voleurs y ont fait leur nid. »

C’est Frédéric Lefebvre qui souhaitait lutter contre le piratage en incitant les parents à donner plus d’argent de poche pour que leurs enfants achètent sur iTunes « Je vous le dis de manière très forte et je le dis à Jean-François (Copé) pour ses enfants comme je l’ai fait avec les miens car évidemment ils ont exactement les mêmes réflexes : j’ai fait quelque chose qu’il faut que tous les Français se disent, c’est que je leur ai donné un budget. Parce que si vous avez des enfants qui sont mineurs qui ne travaillent pas et que vous considérez que vous ne leur donnez pas de l’argent de poche pour acheter de la musique sur iTunes, évidemment ils vont continuer à pirater. Il y a une question d’éducation y compris des parents et il faut qu’on pense à cela. »

Pascal Nègre Frédéric Lefebvre

C’est toujours Frédéric Lefebvre qui réclamait une commission d’enquête parlementaire en vue de comprendre comment la pub fonctionne sur Internet et s'affiche à peu près n'importe où, même sur des sites comme beemotion.fr, qui proposait des films en streaming. Il ignorait ainsi les explications des acteurs concernés.

C’est encore Frédéric Lefebvre qui avait déposé un amendement, finalement retiré, pour permettre à un salarié de poursuivre son travail chez lui via Internet, pendant les congés maladie, les périodes d’accident professionnel, ou durant une partie des congés de maternité.

C’est aussi Frédéric Lefebvre qui avait déclaré après la censure du socle de l’Hadopi, par le Conseil constitutionnel, « ce texte nous le voulons, ce texte, nous l'aurons ».

Enfin, c'est Frédéric Lefebvre qui a donné la plus belle définition du Web 2.0.

Autant le dire : la perte serait immense pour le monde informatique si ce député venait à disparaître de nos écrans LCD.
Par Marc Rees Publiée le 25/08/2009 à 11:42
Publicité