Le soir de l'élection, YouTube et Facebook coupés en Iran

Elections problématiques ? 61
dessin video youtube publicitéLe principal réseau de téléphone mobile a subi une panne samedi soir à Téhéran, capitale de l'Iran, alors que des sites tels que Facebook et YouTube semblent avoir été bloqués, explique une correspondante de l'AFP. Peu après que le président Mahmoud Ahmadinejad a remporté une nouvelle victoire électorale, avec un taux de participation record, le réseau de téléphonie a cessé de fournir son service aux usagers à 22h heure locale.

De fait, le pays dispose de trois infrastructures pour prodiguer un service sans fil, dont deux sont gérées au niveau national par l'État et un troisième proposé par la société Irancell. Or l'inquiétude est venue de ce que les partisans de l'opposant au président, Mir Hossein Mousavi, ont particulièrement eu recours au réseau social et à celui de partage de vidéos durant la campagne. L'impossibilité d'accéder à ces deux outils a dès lors effrayé la population.

En outre, comme la soirée de l'élection fut agitée d'émeutes alors que l'opposition affirmait que l'élection avait été truquée, on pouvait craindre le pire. Et justement, des dizaines d'utilisateurs se sont mis à publier des photos et des vidéos de ce qui se passait dans les rues de la capitale.

Étant donné que les autorités ont déjà censuré Facebook le 23 mai dernier pour empêcher les sympathisants de s'en servir pour encourager leur candidat et assurer sa promotion, cette coupure reste cependant étrange. Peu de jours après, le réseau est revenu comme si de rien n'était.

De plus, plusieurs sites partisans de Mousavi ont également été bloqués au cours des derniers jours, et notamment ceux de personnes particulièrement proches du candidat. Près de 60 % des 70 millions d'habitants du pays a moins de 30 ans, et l'Iran compte plus de 20 millions d'internautes.

Publiée le 15/06/2009 à 15:58
Publicité