AMD lance deux nouveaux processeurs à double coeur en 45 nm

Le renouveau des Athlon ? 120
Comme prévu, AMD lance aujourd'hui deux produits attendus depuis longtemps par les amateurs du fondeur, qui n'ont que faire de plus de deux coeurs : les Athlon II X2 250 et Phenom II X2 550 BE.

AMD passe enfin ses processeurs double coeur au 45 nm

Athlon II X2Compatibles avec les sockets AM2, AM2+ et AM3, ils disposent d'une finesse de gravure en 45 nm, d'un TDP réduit à 65 W et 80 W, et sont les premiers qui devraient prendre (enfin) la relève des Athlon 64 X2 qui commençaient à se faire bien vieux face aux Core 2 Duo et leurs évolutions.

Côté caractéristiques, ces deux modèles se basent sur le coeur en révision C2 de l'architecture K10, dont plusieurs parties ont été désactivées, dans des versions bien différentes. 

En effet, il se distinguent de manière plutôt nette de par leur cache L3. Car si les Phenom II X2 en embarquent pas moins de 6 Mo, les Athlon II X2 en sont totalement dépourvus. Une différence qui ne sera pas sans incidence comme nous l'évoquerons plus loin.

L'autre grande différence de l'Athlon II est qu'il est le premier basé sur K10 qui dispose seulement de deux coeurs physiques, et non de quatre dont deux sont désactivés, ce qui est bien mieux en terme de coût et pourrait être un avantage en terme de consommation.

Athlon II X2 Phenom Athlon II X2 Phenom

Le cache L3 disparaît des Athlon II X2... pour la bonne cause ?

Leur cache L2 est aussi différent puisque l'Athlon compense son manque de L3 par 2x 1 Mo de L2 alors que le Phenom se contente de 2x 512 ko. Le cache L1, lui, reste toujours de 128 ko par coeur (64 ko de données et 64 ko d'instructions).

Phenom II X2Pour rappel, un X2 de la génération précédente telle que le 7850 Black Edition disposait de 2x 256 ko de L2 et de 2Mo de L3. le fondeur semble donc avoir complètement changé sa politique concernant les caches... et cela est sans aucun doute une bonne chose.

La fréquence des deux nouveaux bébés d'AMD est sensiblement la même puisque le premier est cadencé à 3 GHz alors que le second affiche 3.1 GHz au compteur. De plus, faisant partie de la gamme Black Edition il disposera d'un coefficient débloqué et sera donc plus simple à overclocker.

Par contre, la partie contenant le contrôleur mémoire ainsi que le cache L3 voit sa fréquence limitée à 2 GHz, alors que pour les X2 de la génération précédente (de la série 7000), elle pouvait aller jusque 3.6 GHz. Sans aucun doute un moyen pour AMD de limiter la consommation et l'échauffement de l'ensemble.

Les tests arrivent, avec un nouveau protocole... Linux INside

TuxCe qui nous mène à parler de nos tests. AMD nous ayant une fois de plus fourni les processeurs avec seulement quelques jours d'avance, sans avoir pour le moment répondu à plusieurs de nos questions, nous ne publierons notre dossier que dans le courant de la semaine prochaine.

Celui-ci disposera d'ailleurs de la première mouture de notre nouveau protocole complet, sous Windows et Linux, avec plusieurs dizaines de tests par processeur et un panel d'applications, libres ou non, relativement large, qui évoluera jusqu'à la rentrée pour laquelle nous vous préparons quelques surprises.

Pour l'instant, nous pouvons néanmoins vous indiquer que ces deux bébés mettent clairement à l'amende leurs prédécesseurs du côté de chez AMD.

Les derniers Athlon X2 lancés le mois dernier... sont déjà dépassés

Les Athlon 64 X2 sont clairement dépassés, et les X2 de la série 7000 qui exploitent le coeur B3 de l'architecture K10, en 65 nm et lancés le mois dernier subissent le même sort.

En effet, à fréquence égale et dans certaines applications la différence est parfois notable, surtout dans les jeux (même en haute résolution), et les gains en terme de consommation sont plutôt importants.

Athlon II X2 Phenom

Ainsi, alors que notre machine équipée d'une carte mère Gigabyte à base de chipset 780G, d'une Radeon HD 4870 512 Mo et de X2 7750 cadencé à 3 GHz consomme jusqu'à 401 watts, une machine à base de Phenom II X2 à même fréquence se contente de 351 watts et lorsque l'on passe à l'Athlon II X2 il n'est plus question que de 317 watts !

Bref, le passage au 45 nm, l'arrivée de la nouvelle version du Cool n' Quiet et la disparition du cache L3 sont tout bonnement une révolution du côté de chez AMD pour ceux qui veulent économiser de l'énergie.

D'autant plus que le gain en performance n'est pas très important selon nos tests et contrairement à ce que tente de faire penser AMD. Il semble donc préférable, selon nos premiers essais, d'opter pour un Athlon II et de le faire monter en fréquence (il est facile de lui faire dépasser les 3.5 GHz) que d'opter pour un Phenom II X2.

AMD fait enfin face aux Core 2 Duo, grâce à des MHz en plus et de bons tarifs

Par rapport aux Core 2 Duo et autres Pentium double coeur en 45 nm, la à fréquence égale AMD n'est toujours pas vainqueur. Mais le fondeur se permet de passer devant son concurrent et ses Pentium E5400 (2.7 GHz) et Core 2 Duo E7400 (2.8 GHz),  avec une consommation qui reste néanmoins bien supérieure (près de 20 à 30 watts d'écart pour ce qui est des valeurs maximales avec notre machine de test).

780GIl faut avouer qu'ici, c'est plus la plateforme et la politique tarifaire du fondeur qui sont à féliciter que l'architecture du processeur elle-même.

En effet, le 780G est sans aucun doute la plus grande raison de passer du côté de chez AMD pour ceux qui veulent un PC de salon ou une machine bureautique, et qui sont visés par ces nouveaux CPU

Il permet en effet de disposer, avec une carte mère dont le tarif est situé entre 60 € et 80 € de toute la connectique utile, de performances 3D raisonnables pour ceux qui se contentent de WoW, des jeux phares de Valve et consorts, et de la possibilité de lire des médias HD tels que les Blu-Ray, sous réserve de disposer des logiciels adéquats.

La plate-forme et l'évolutivité : la véritable arme d'AMD face à Intel

Un produit avec lequel Intel ne peut tout simplement pas lutter puisqu'il ne dispose pas d'équivalent dans sa gamme, et que les solutions NVIDIA telles que le GeForce 9400 (MCP79) sont bien plus chères. Il reste bien le MCP73, qui est disponible à des tarifs très abordables, mais qui sera limité aux seules fonctions bureautiques et très légèrement multimédias.

AMD 780G GigabyteBien entendu, ceux qui désirent des machines plus puissantes pourront aussi se tourner vers des modèles à base de 790X, GX ou FX, qui sont moins abordables, mais qui proposent plus de possibilités, notamment concernant le support du CrossFireX.

Pour ce qui est des tarifs, AMD annonce son Athlon II X2 250 à 87 $ et son Phenom II X2 550 BE à 102 $, soit, selon le fondeur, entre 81 et 86 € pour l'un et entre 96 et 101 € pour l'autre.

De bons tarifs, mais pas de modèles à moins de 80 € pour le moment

Une conversion que l'on trouvera un brin optimiste, il faudra donc attendre leur disponibilité réelle sur le marché (qui reste encore un peu floue) pour savoir ce qu'il en est vraiment.

AMD vise donc ici clairement le terrain des Pentium E5000 et Core 2 Duo E6000 / E7000 qui devraient rapidement se retrouver dépassés tant en terme de rapport performances / prix qu'au niveau des possibilités de la plateforme si Intel ne réagit pas.

Car actuellement, seul le Pentium E5200 à 60 € semble capable de résister, en raison de sa très faible consommation, tout d'abord, et de son potentiel d'O/C relativement important qui lui permettra de faire oublier son léger manque de punch à sa fréquence de base.

Mais AMD enfonce le clou avec la possibilité d'évolution vers un système à base de DDR-3, que nous vous déconseillons pour le moment, mais qui pourrait être intéressant d'ici la fin de l'année et l'arrivée des cartes mères à base de chipsets de la série 800.

AM3

Une compatibilité avec l'ensemble des cartes plutôt bonne... le point noir de l'offre Intel

Concernant la compatibilité, d'ailleurs, nous avons pu constater que l'Athlon II X2 250 était plutôt bien géré par de vieilles cartes mères qui ne disposent pas forcément d'un BIOS récent, ce qui est un peu moins le cas du Phenom II X2 550 BE, surtout en raison de son coefficient débloqué.

Dans tous les cas, et surtout avec les cartes mères encore sur socket AM2, il faudra donc veiller à disposer d'un BIOS reconnaissant ces processeurs avant tout achat.

Du côté de chez Intel, cette évolution est aussi possible avec l'offre actuelle, mais cela pourrait bientôt être gâchée par l'arrivée des Core i5 qui fera émerger un nouveau socket, ce qui portera le total au nombre de trois... sans aucune compatibilité assurée entre eux, ce qui pourrait freiner quelques réfractaires qui désirent juste un coup de boost au niveau de leur processeur.

AMD est de retour sur le coeur de gamme mais peut encore mieux faire

Athlon II X2Enfin, et bien que nous réservions toute conclusion définitive pour la publication de notre dossier, on constatera qu'AMD semble bel et bien de retour sur la scène des processeurs accessibles, bien qu'aucun modèle ne soit encore disponible sous la barre des 80 €.

Il faudra donc surement attendre d'autres déclinaisons, avec des fréquences et des tensions plus basses avant d'arriver à ces tarifs, et contenter ceux qui cherchent une machine essentiellement bureautique.

Ces derniers pourraient aussi permettre d'atteindre des valeurs un peu plus raisonnable en terme de consommation, augmenté par le besoin en fréquence d'AMD pour contrer l'offre d'Intel, qui reste le point noir de l'offre actuelle du constructeur.

De plus, on regrettera tout de même que le fondeur profite ici plus des avantages de son offre (très bon chipset, évolutivité de la plateforme, politique tarifaire agressive), que d'une architecture véritablement efficace.

Le Core 2 Duo enfin à genoux... et les prochains Core i5 ?

Car si arriver proposer une très bonne alternative aux Core 2 Duo plusieurs années après leur arrivée sur le marché est une très bonne chose pour AMD, il faudra aussi disposer de quoi répondre aux ripostes d'Intel tant sur le plan tarifaire que sur celui des nouveautés, avec les Core i5 qui arriveront à la rentrée.

Et pour cela, il faudra peut être un peu plus que des MHz en plus et un excellent chipset. Si cette bataille semble donc quasiment remportée, la guerre s'annonce encore rude pour AMD, à qui l'on ne peut que souhaiter de continuer sur cette très bonne lancée.
Par David Legrand Publiée le 02/06/2009 à 08:06
Publicité