Vivendi et licence 3G : Free se tourne vers du matériel chinois

Celui des Neufbox vient d'un artisan dans la Creuse 83
Dans la dernière édition du magazine Capital, à paraître ce jour, on peut lire une interview de Jean Bernard Levy, président du Directoire de Vivendi.

Jean Bernard Lévy VivendiAu cours de celle-ci, il a été interrogé concernant la potentielle acquisition par Free de la fameuse 4e licence 3G. Voici sa réponse :

"Capital : L’arrivée de Free, décidé à casser les prix, comme quatrième opérateur de téléphonie vous inquiète-t-elle ?

Jean Bernard Levy : En fait, les prix des communications mobiles et des Texto baissent chaque année, et les prix en France sont très inférieurs à la moyenne européenne. La décision du gouvernement d’attribuer une nouvelle licence me paraît donc surprenante. D’autant que celle-ci ne permettrait de couvrir que 20% de la population, alors que nous avons des obligations de couverture nationale. Veut-on que les Français aient des tarifs différenciés selon l’endroit où ils habitent ? Sur le terrain, il me revient que Free envisagerait de n’acheter que du matériel chinois financé par la Banque nationale d’exportation chinoise. Est-ce bien opportun au moment où Alcatel rencontre tant de difficultés ?"

Après Bouygues et l'argument de la perte d'emploi ou des antennes relais, c'est donc Vivendi qui alerte le gouvernement sur le thème « Free ne se fournit qu'en Chine ».

Bien entendu, Jean Bernard Levy ne précise pas que l'équipe de développement des équipements de Free travaille au sein des locaux de la société à Paris, et n'indique pas d'où sont issus la majorité des composants des boîtiers ADSL, Clef 3G et DSLAM de son groupe.

Interrogé sur le sujet, le service-presse de SFR (filiale de Vivendi) n'a d'ailleurs, pour le moment, pas répondu à nos questions.

Concernant la nouvelle licence 3G, elle exige en effet du nouvel entrant qu'il ne couvre que 25% de la population dans les 2 ans, comme ce fût le cas de Bouygues avec la licence 3G, par exemple. 70% de la population devra ensuite être couverte dans les 8 ans suivant l'attribution de la licence, comme nous le précisions récemment.

Mais le plus étonnant est l'analyse de la position de la France au niveau de la tarification sur le plan européen, qui n'est pas nouveau chez Vivendi / SFR.

Bien que les sources de l'affirmation de la tarification en-dessous de la moyenne européenne ne soient pas citées, une simple recherche sur le site internet d'opérateurs étrangers permet de se faire une idée.

On découvrira ainsi que si la France est en effet dans la moyenne des offres de pays limitrophes (Allemagne, Italie...) au niveau des forfaits 3G, il n'en est pas de même avec certains autres pays comme l'Autriche, comme on peut le voir sur les captures ci-dessous.

TMobile Autriche 3G TMobile Autriche 3G TMobile Autriche 3G
Les tarifs de T-Mobile en Autriche (traduction par Google)

La commission européenne avait d'ailleurs récemment pointé du doigt la tarification sur le territoire français qui se situerait juste après l'Espagne en terme d'importance des tarifs.

Reste donc à attendre les détails tarifaires de cette fameuse 4e licence, qui seront connus le 15 juin prochain, et les résultats de l'appel d'offre de cet été. Quoi qu'il en soit, le 4e opérateur éventuel ne devrait pas proposer d'offre commerciale avant 2010.
Par David Legrand Publiée le 28/05/2009 à 16:14 - Source : Univers Freebox
Publicité