Belgique : un an de prison pour avoir "spammé" sa commune

Un email. Plus d'une fois. 213
Si déranger la police au cours d'un contrôle peut coûter jusqu'à 100 euros en France, outre-Quiévrain, "spammer" d'emails une administration peut aller jusqu'à 1 an de prison ferme et une amende de 1 100 euros avec sursis.

spamUn homme a ainsi été condamné hier par le tribunal correctionnel de la ville belge de Bruges, pour avoir harcelé pendant près de cinq ans l'administration de Blankenberge, sa commune. Cette dernière souhaitait en effet en 2002 que le club de pétanque d'Henri Vandenbosch, le condamné du jour et président du club en question, quitte le Parc Léopold. Une nouvelle peu appréciée...

La question qui se pose est donc la suivante : pour avoir écopé d'une telle peine, combien de centaines de milliers voire millions de courriels cet homme a-t-il pu envoyer à sa commune ?

La surprise est de taille : selon RTLInfo.be, ce président de club aurait envoyé entre septembre 2002 et avril 2007 l'incroyable nombre de courriers électroniques de... 132. Oui, 132 emails en 55 mois, soit en moyenne, 28,8 emails par an, 2,4 emails par mois, soit, grossièrement, un courriel tous les quinze jours...
Par Nil Sanyas Publiée le 27/05/2009 à 11:02 - Source : Merci Proph
Publicité