50 millions pour Firefox, 2 millions pour Opera

Les navigateurs alternatifs ont le vent en poupe. Du côté de Firefox... 41
Les navigateurs alternatifs ont le vent en poupe. Du côté de Firefox d'abord : l'initiative SpreadFirefox avait été montée pour assurer une diffusion à tour de bras de ce logiciel. Le site vient d'annoncer en fin de semaine dernière 50 millions de téléchargements. Il aura fallu 72 jours seulement pour que ces téléchargements bondissent de 25 à 50 millions. Pour l’occasion 50 pièces de monnaie vont être spécialement frappées et distribuées aux meilleurs participants du projet SpreadFirefox. " On disait que le code source libre ne percerait jamais auprès du grand public " notent les organisateurs. Le compteur dépasse aujourd’hui les 51 211 000 téléchargements.

Selon une étude Xiti effectuée le dimanche 24 avril dernier sur un échantillon de 23 millions de visites, la progression de Firefox a été très spectaculaire dans de nombreux pays. Menée en week-end, cette étude concerne essentiellement le marché privé, mais il reste qu'en Finlande par exemple, le navigateur dépasse le seuil des 30%. En Hongrie, il frôle les 20%. Quant à sa moyenne européenne (et française), elle est de plus de 13% du marché.

De son côté, le navigateur Opera a lui dépassé son premier million en 4 jours. Son président avait promis de traverser l’atlantique à la nage dans cette hypothèse. Hypothèse vérifiée mais la tentative océanique est tombée à l'eau. On peut être à la tête d'un navigateur et être piètre nageur. Au delà de ce non exploit sportif, Opera a explosé le compteur en deux semaines, passant cette fois au dessus de la barre des deux millions de téléchargements. La version anglaise s'accapare 1,3 millions de téléchargements, suivie par la version allemande (400 000 petits paquets expédiés). Pour mémoire, Opera 7 avait été diffusé à 60 millions d'exemplaires.

Publiée le 04/05/2005 à 09:16
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité