Suppression des posts sur l'Hadopi : les explications d'Orange

Ciel nuageux ? L'Orange gronde 207
fibre gpon optique orangeLa direction de la communication d’Orange nous a donné ce soir les explications de la suppression des posts critiques contre l'hadopi sur le blog du groupe dédié à la sécurité. Ces posts seront remis en ligne. Mais après relecture et modifications.

Des modifications légères

« On a remis en ligne le post en ligne il y a quelques minutes. Effectivement, on l’a supprimé en fin d’après-midi parce que ce post a très vite généré des articles avec des raccourcis qui donnaient une tendance alarmiste aux propos de son auteur. Lorsqu’on a vu cela en interne, effectivement, on a voulu tout de suite vérifier de quoi il s’agissait, contacter l’auteur, comprendre le papier, avoir les tenants et les aboutissants, etc. En attendant de faire toute cette analyse-là, par on a préféré par précaution retirer le papier du blog. Le post est remis en ligne avec quelques modifications de forme qui sont apportées et qui ne sont pas cachées puisqu’on a mis une petite introduction avant le post pour expliquer que le post initial a été modifié, modifié légèrement puisque ce sont plus des aspects de forme. Vous retrouverez facilement ces modifications puisqu’on a eu la transparence de les mettre en gras donc on voit ce qui a été changé par rapport à la version initiale ».

Tous les posts seront relus et remis en ligne

L’un des passages qui a sauté est celui qui précise que l’Hadopi est un danger "pour... le gouvernement". Dans la nouvelle version « le risque serait, en fait pour ... la société ». On notera que la version initiale était titrée "Hadopi, des effets (bien) cachés". La version remasterisée : "Hadopi : des effets indésirables ?". Bref : après les certitudes, le doute.

Orange nous indique que tous les posts Hadopi ont été en fait supprimés sur le blog en question. Selon le FAI, cela représente tout de même une dizaine d’entrées. Tous vont être relus, les uns après les autres et « remis en ligne, naturellement ».

Rien de comparable avec l'affaire TF1

Avant la relecture, la direction de la communication précise illico que « ceci na rien de comparable avec la fameuse affaire TF1, il n’y aucune implication politique, pas d’échange de coup de fil. C’est juste en interne où il y a eu une protection, une sensibilisation sur le sujet. Quand on a vu passer cela, cela a ému et on a préféré retirer le temps de vérifier ce que contenait le papier. » Françoise de Panafieu n’aura donc aucun mail à forwarder. Ouf !

Par Marc Rees Publiée le 14/05/2009 à 20:35
Publicité