Windows 7 sera bien prêt pour les fêtes de fin d'année

Pas question de râter les fêtes de fin d'année cette fois 97
Windows 7 est désormais dans sa dernière ligne droite. Maintenant que la Release Candidate est disponible, le travail qui mène à la version finale, ou RTM (Release To Manufacture), a commencé. Depuis hier, deux informations importantes ont été données par Microsoft : la version finale devrait être prête dans environ trois mois, et la commercialisation devrait se faire au plus tard pour les fêtes de fin d’année.

win7 seven

Depuis la sortie de la RC, c’est toute une phase de validation qui a été lancée. Les partenaires, et plus particulièrement les OEM et l’ensemble des constructeurs devant fournir des pilotes, peuvent s’appuyer sur cette préversion pour prévoir l’arrivée du système final. C’est ainsi par exemple que NVIDIA commence à publier des pilotes WHQL pour Windows 7.

La phase RTM

Dans un nouveau billet sur le blog officiel, Steven Sinofsky, qui a dirigé le développement du système, indique que la RTM définit un processus et non pas une finalité. Ce processus a commencé avec la RC, confrontée désormais aux mondes des particuliers et des professionnels, les uns testant notamment la validité de l’installation dans l’écosystème actuel, les autres s’intéressant davantage aux performances, à la montée en charge ou encore au fonctionnement de leurs progiciels.

Durant le processus RTM, une chose est certaine : aucune fonctionnalité ne sera ajoutée. Le système restera en l’état, et seuls des problèmes seront corrigés. Dans les mois qui viennent, les outils télémétriques seront utilisés pour traquer les bugs importants, les éventuels goulets d’étranglement ou encore les régressions qui auraient pu être introduites avec la RC.

Des rapports, encore des rapports

Selon Sinofsky, certains points vont être davantage inspectés que d’autres, notamment le matériel installé (ce qui inclut la totalité des périphériques) confronté aux pilotes effectivement présents et actifs. Le delta entre les deux représente une information intéressante sur l’efficacité de la prise en charge du matériel par Windows 7. Des routines rendront compte également des performances générales, avec en particulier les temps de réponse et la rapidité de certains points précis qui représentent l’utilisation la plus courante : le menu Démarrer, Internet Explorer, le démarrage, l’extinction, la sortie de veille, et l’ensemble des sous-systèmes.

La Release Candidate est donc faite pour envoyer des rapports, dont les plus importants concerneront :
  • L’installation : données générales sur le temps d’installation, le déroulement des processus ainsi que sur les éventuels problèmes rencontrés
  • La sécurité
  • Les plantages et situations où le système se fige pendant un laps de temps. Ces rapports contiennent des informations sur ce qui a provoqué le problème, qu’il s’agisse du code de Windows lui-même, d’un pilote ou d’un code tiers. Ces rapports sont envoyés immédiatement dans la plupart des cas.
  • L’installation du matériel et la compatibilité : ces rapports doivent rendre compte de l’efficacité à reconnaître les identifiants PnP du matériel et à installer les pilotes correspondants, qu’ils soient sur Windows Update ou fournis par un tiers. Les identifiants PnP non reconnus constituent le principal moteur de mise à jour de la base des pilotes.
  • L’installation des logiciels, avec un processus similaire à celui du matériel
  • Les services et l’entretien du système : il s’agira de regarder comment le système prend « soin » de lui-même. Cela concerne notamment l’application de patchs et l’installation des pilotes. Les mises à jour tests qui doivent arriver concernent ces rapports.
  • La prise en charge des nouveaux matériels et périphériques, pour vérifier leur compatibilité avec Windows 7
Pour Sinofsky, le travail le plus important maintenant est de trouver les problèmes et d’en identifier la source.

Jamais Microsoft n’avait autant pris en compte les avis des utilisateurs et des testeurs, pas plus que la firme n’avait interrogé le public d’une telle manière pour demander ce qu’il souhaitait dans le prochain Windows. Il faut espérer qu’il s’agit d’un processus qui sera répété à chaque fois et non pas simplement d’un évènement unique pour compenser l’échec commercial de Vista.

Dans environ trois mois, la version finale sera publiée. Comme pour Vista probablement, elle sera accessible aux testeurs ainsi qu’aux abonnés MSDN et TechNet. Elle devrait en outre être disponible pour les entreprises avant son apparition dans les étalages des magasins. Cette dernière se fera vraisemblablement durant l’automne : si la RTM est prête en août et que Windows 7 doit être disponible pour les fêtes de fin d’année, la date du 23 octobre donnée par Acer reste réaliste.
Publiée le 12/05/2009 à 10:26
Publicité