Albanel : nous avons fait une erreur en transférant ce mail à TF1

Eerrare Albanum est 405
Mise à jour 17h05: "Réaction de Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication à l'article de Libération daté du 7 mai 2009. Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication est très surprise par la tonalité et la version des faits présentées par Libération. Elle trouve absurdes les accusations du journal et affirme n'avoir jamais contacté la direction de TF1 pour s'immiscer dans la politique de gestion du
personnel de la chaîne.

Christine Albanel rappelle que l'équipe parlementaire de Françoise de Panafieu a saisi les services du ministère de la Culture et de la Communication afin d'obtenir des informations techniques sur les dispositions de la loi «Création et Internet» permettant à la parlementaire de répondre au courrier qui lui avait été adressé par Jérôme Bourreau-Guggenheim.

Le ministère de la Culture et de la Communication est très régulièrement sollicité par les parlementaires. Il leur apporte des éclaircissements et argumentaires nécessaires au traitement des nombreux lettres qu'ils reçoivent régulièrement. Paris, le 7 mai 2009"

L'effet "pshitttt" est bouclé... ou pas.

Mise à jour 16h06 : le petit mot sous la photo a été supprimé. La photo a été modifiée. Albanel n'a donc plus/pas fait d'erreur

Le POint

Mise à jour 15h : la petite phrase n'est plus visible (l'actu a été modifiée à 13:37), mais on la retrouve encore en sous titre de la photo :

le point

Première publication 13h16 Le Point apporte d’autres détails sur l’affaire de ce salarié anti-Hadopi, viré de TF1 dans des conditions bien curieuses. Ses critiques avaient été écrites dans un courriel privé adressé à la députée UMP Françoise de Panafieu, qui l’avait transmis à la Rue de Valois laquelle l’avait renvoyé… à TF1. Et paf.

Le cabinet d'Albanel, qui s’était dit « extrêmement surpris » au Monde, a complété au Point : « nous avons fait une erreur en transférant ce mail », reconnaissant ainsi les faits matériels. « On n'a jamais réclamé la tête de ce salarié. La réaction de TF1 est très exagérée ! Cette décision est vraiment regrettable. » Qu’elle était alors la volonté de la ministre de la Culture lors du renvoi de ce courrier dans les bras de l’employeur ?

albanel

À coup sûr, la petite phrase « nous avons fait une erreur en transférant ce mail » va être cuisinée aux petits oignons cet après-midi à 15 h pour la reprise des débats autour du projet Hadopi. Les députés opposés au texte se rappelleront que la machine Création et Internet sera calibrée pour envoyer 10 000 emails par jour aux abonnés. Selon les chiffres fournis par Albanel elle-même, ce sont encore 3000 lettres recommandées et 1000 décisions de suspension qui seront prises quotidiennement, et tout cela par un collège de trois magistrats. Selon nos calculs, 1000 décisions par jour, c’est 142,85 décisions par heure soit 25,20 secondes par décision (sans pause-café, sans pause pipi).

Et ce pourquoi ? Parce que l’IP de l’abonné aura été repérée sur les réseaux P2P en phase de téléchargement illicite. Que ce soit l’abonné lui-même, ses enfants, son voisin, un inconnu, un cheval de Troie, un virus ou que sais-je : aucune importance. L’infraction reposera non sur une vraie preuve, mais « des faits susceptibles de constituer » (sic) un manquement à l’obligation de sécurisation de la ligne internet qu’impose la loi. Autant dire que de nombreux français seront eux aussi « extrêmement surpris » à réception de ce courriel, d’autant plus qu’ils risqueront 1 an de coupure d’accès internet avec l’obligation de payer malgré tout leur abonnement durant ces 12 mois. Reste à savoir si en cas de bug dans cette machine de guerre, la Hadopi leur expliquera « nous avons fait une erreur en transférant ce mail » ?
Par Marc Rees Publiée le 07/05/2009 à 13:16
Publicité