S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Les pirates achètent dix fois plus de musique que les non-pirates

Pourquoi ? A l'abordage !

Tipiak PiratesPlusieurs études ont récemment montré que les pirates, ou qualifiés de tels, en entendant ceux qui passent par des réseaux de téléchargement illégaux, sont également ceux qui achètent le plus de musique légalement. Mais la question qui rapporte un album sur une plateforme légale reste : Pourquoi ?

La dernière étude en date, réalisée par une école de commerce située en Norvège rapporte même que les pirates sont susceptibles d'acheter 10 fois plus de musique que ceux qui ne pratiquent pas les réseaux de téléchargement. Opérée sur 2000 internautes, âgés de plus de 15 ans, elle semblait aller à contre-courant de ce que les majors proclament.

Mais alors ? L'explication la plus simple serait que les personnes qui n'aiment pas la musique ne voient pas non plus l'intérêt d'aller en télécharger gratuitement, ni même d'en acheter. La réponse vaut ce qu'elle vaut, et n'est probablement pas des plus convaincantes. Mais Torrent Freak en aurait trouvé une que le diable ne connaissait pas.

C'est que les amateurs de musique veulent avant tout consommer. Des extraits, des morceaux complets, des albums, des compilations ou autres... et que le moyen le plus simple pour y accéder resterait alors les réseaux de téléchargement.

Les pirates seraient alors des consommateurs comme les autres, qui se serviraient de la technologie pour assouvir leur besoin de découvrir. L'idée n'est pas spécialement neuve, mais elle commence à faire son chemin.

Car même si le piratage peut amener des consommateurs nouveaux vers un produit, c'est généralement dans l'autre sens que cela s'opère. Mais la plupart des créateurs de musique aujourd'hui n'hésitent plus à se faire découvrir en passant par des réseaux Torrent ou eMule, pour répandre leur créativité sur la toile et dans les esprits.

Ce que l'on peut apprendre de ces études, reste que les vrais mordus de musique en achètent et que les pirates semblent en acheter plus encore. Et que les majors et les labels, en combattant le piratage, combattent peut-être ceux qui sont à l'origine même des revenus qui leur parviennent.
Publiée le 29/04/2009 à 17:11

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;