Tardy, Vanneste, Suguenot, premières victimes de la Hadopi

Couik ! 172
Lionel Tardy vient de l’indiquer sur son blog : il n’aura pas de temps de parole ce soir. Même couperet pour Christian Vanneste ou Alain Suguenot, tous des députés UMP qui ont eu le mérite, le courage ou le défaut de marquer leur opposition au projet de loi Hadopi.

lionel tardy

« Sachant que l'examen en seconde lecture du projet de loi Création et Internet (Hadopi) reprenait aujourd'hui, je m'étais inscrit (par précaution) dès la semaine dernière auprès du groupe UMP pour intervenir lors de la DG (Discussion générale) de cet après-midi. N'ayant pas de nouvelle du groupe, je me suis rapproché du service de la séance en fin de matinée, qui m'a appris que ma demande n'avait pas été retenue par le groupe UMP, faute de temps de parole suffisant (20 minutes au total). Je me suis donc fait suspendre, sans avertissement, ... ma connexion au micro de la tribune de l'Assemblée. Un avant-goût de la loi Hadopi ? Cela préjuge mal des discussions à venir ... et j'espère que ma connexion sera rétablie sous peu pour que je puisse m'exprimer sur ce texte ». Même constat sur le blog du député Vanneste.

Micro ouvert pour les pro-Hadopi

Il y a aura 20 min pour la majorité, une dizaine pour Riester. Pour le temps restant, la parole sera laissée aux députés Gosselin, Marland-Militello et Gérard, tous représentants des commissions saisies pour avis. Une porte temporelle a été bien ouverte par l’UMP mais elle a été réservée à Françoise de Pannafieu, évidemment pro-hadopi. « Tous les mal pensants de l’UMP ont été squeezés » nous confie-t-on dans les couloirs de l’Assemblée. Une suite « logique » à la lettre de Copé, président du groupe UMP à l'AN,  puisque « ce n’est désormais plus la teneur de ce texte qui est en cause. Ce qui importe c’est le problème politique créé par son rejet-surprise et par le comportement absurde de l’opposition ».

Cette coupure de micro intervient alors que Tardy et Vanneste se sont encore exprimés devant les médias lors d'une conférence de presse, hier, organisée à l'Assemblée et à laquelle assistaient Martine Billard, Patrick Bloche, Jean Dionis du Séjour, Christian Paul, le Modem, mais également des artistes, réalisateurs, producteurs, la Quadrature du net ou l'UFC Que Choisir (les extraits audios des interventions).
Par Marc Rees Publiée le 29/04/2009 à 15:55