IFOP : la riposte graduée serait très efficace pour 3 % des sondés

Mais 60 % des sondages seraient imparfaits selon un sondage 42
Si nous demandions aux INpactiens s'ils sont ou non favorables à la loi Création et Internet, le résultat serait probablement sans appel. Quand l'IFOP réalise pour le Le Journal Du Dimanche une enquête entre le 6 et 8 avril auprès de 1004 personnes représentatives des internautes français (âgé de 18 ans et plus néanmoins), les résultats sont d'autant plus intéressants.

60 % des sondés défavorables à la loi Création et Internet

La question, après avoir expliqué le système de la riposte graduée, était celle-ci : Vous personnellement, êtes-vous tout à fait favorable, plutôt favorable, plutôt pas favorable ou pas du tout favorable à ce dispositif ?

Enquete IFOP JDD Hadopi riposte graduee Enquete IFOP JDD Hadopi riposte graduee

Les résultats sont nets et sans bavures, en totale opposition du fameux sondage réalisé par la SCPP. Globalement, 60 % des personnes interrogées sont défavorables à cette loi, dont une large partie (42 %) "pas du tout favorable". 33 % sont favorables, dont seulement 12 % "tout à fait favorables". Enfin, 7 % sont sans opinion.

Outre de légères différences d'opinion selon le penchant politique, l'IFOP pointe des divergences importantes selon divers critères. On remarque ainsi que 37 % des femmes interrogées sont favorables, contre 27 % des hommes. Or 10 % des femmes n'ont pas d'opinion sur le sujet, contre seulement 5 % des hommes. Finalement, ces derniers sont à 68 % contre, alors que les femmes ne le sont qu'à 53 %.

Les retraités globalement favorables à la riposte graduée

Des disparités existent aussi selon l'âge de la personne sondée. Les 65 ans et plus sortent ainsi du lot, puisqu'ils sont 53 % à être favorables, contre 27 à 37 % pour leurs benjamins. Les moins de 30 ans ne sont d'ailleurs que 5 % à être "tout à fait favorables", contre 25 % pour les 65 ans et plus. Et près de la moitié (47 %) des 30-49 ans ne sont "pas du tout favorables".

Cela n'étonnera personne, les catégories vraiment pro-riposte graduée (i.e. tout à fait favorables) ne sont pas les étudiants (3 %) ni les chômeurs (7 %). Ceux travaillant ne sont d'ailleurs pas spécialement pour non plus, puisque seulement 10 % d'entre eux se disent "tout à fait favorables". Les retraités, eux, sont 22 % à être dans ce cas.

Point intéressant, que l'on habite la ville sans la moindre verdure, ou la campagne profonde, l'avis est globalement le même : 57 % des ruraux sont globalement défavorables, contre 60 % pour ceux vivant en agglomérations parisiennes et 62 % pour ceux logeant dans les grandes villes françaises (autres que Paris).

Enfin, on remarquera que 13 % des gens téléchargeant illégalement "souvent ou de temps en temps" sont pour la riposte graduée, contre 47 % des personnes ne téléchargeant strictement jamais. Et seulement 1 % des personnes téléchargeant régulièrement n'ont pas donné leur opinion, contre 9 % pour les autres catégories.

% des téléchargeurs jugeant la riposte graduée efficace : 0

Enquete IFOP JDD Hadopi riposte graduee L'IFOP a cependant profité de l'occasion pour poser une seconde question : À votre, avis, la « riposte graduée » instaurée par cette nouvelle loi sera-t-elle très, assez, peu ou pas du tout efficace pour lutter contre le téléchargement illégal des oeuvres musicales et/ou cinématographiques sur Internet ?

Si l'on peut penser que cette question est peu ou prou similaire à la précédente, les réponses prouvent qu'il n'en est rien. Nous pouvons de surcroît nous demander quelle est la valeur de cette question. En effet, pour connaître l'efficacité d'un système, encore faut-il comprendre le fonctionnement de ce système. Or il faut plus de deux lignes d'explications pour parfaitement saisir les tenants et aboutissants d'un tel procédé...

Mais là encore, les résultats sont sans appel : 0 % des téléchargeurs pense qu'elle sera "très efficace", contre 6 % des personnes ne téléchargeant jamais. En somme, 3 % des sondés jugent que la riposte graduée sera vraiment efficace. En rajoutant ceux pensant que ce dispositif sera "assez efficace", seuls 24 % des sondés estiment la loi valable. 69 % la jugent peu ou pas du tout efficace (80 % des téléchargeurs, et 59 % des non-téléchargeurs).

4 % des sondés téléchargent illégalement très souvent

Notons que selon l'IFOP, si 24 % des internautes sondés avouent télécharger illégalement – dont 40 % des moins de 30 ans et 6 % des plus de 65 ans), ils ne sont que 4 % à réaliser l'opération "très souvent", et donc 20 % "de temps en temps" (32 % des moins de 30 ans, et 6 % des plus de 65 ans).

Enquete IFOP JDD Hadopi riposte graduee
Publiée le 09/04/2009 à 11:11
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité