S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Chatel souhaite intégrer les numéros surtaxés dans les forfaits

Sans forfaiture

Les numéros surtaxés, qu'ils le soient faiblement ou non, posent problème. En effet, si les coûts de l'appel vers ces fameux numéros sont généralement connus à partir d'une ligne fixe France Télécom, cela se complique grandement dès lors que l'on utilise un téléphone mobile ou sa box. Quelques minutes d'appel suffisent ainsi parfois pour gonfler plus que sensiblement la facture mensuelle de votre opérateur mobile ou votre FAI.

luc chatel« Cette situation n’est pas acceptable » ont ainsi réagi Luc Chatel et Eric Woerth dans une lettre envoyée la semaine dernière aux opérateurs et aux FAI a révélé lundi Libération. « Alors que les services publics et les entreprises font des efforts financiers importants pour diminuer le coût des appels en faveur des usagers et des consommateurs, ils sont actuellement détournés par certains opérateurs de communications électroniques fixes et mobiles » enfoncent le secrétaire d'Etat à la Consommation et le ministre du Budget, qui semblent oublier que certains services publics imposent eux-mêmes des numéros surtaxés... Et de demander aux opérateurs en question « d'intégrer rapidement l'ensemble des appels vers les numéros surtaxés dans les forfaits ».

Les réactions du côté des principaux intéressés sont pour l'instant minimes. Si SFR n'a pas souhaité s'exprimer sur cette lettre, Bouygues a simplement précisé que « des négociations sont en cours ». La principale réaction a donc pour source Orange : « Si ce n’est pas le consommateur qui paie ce surcoût, qui va payer ? » s'est ainsi questionné l'opérateur mobile à Libération. Inclure les appels surtaxés dans les forfaits aura « des impacts financiers sur l'économie globale des services à valeur ajoutée » a précisé Orange à l'AFP.

Du côté des FAI, seule la Fédération française des télécoms semble avoir été contactée. « Un groupe de travail a été mis en place sur le sujet » a sobrement indiqué la FFT. Iliad (Free et Alice), qui a quitté la FFT il y a quelques mois, nous a avoué ne pas avoir reçu cette lettre, mais nous a précisé avoir par contre été contacté par rapport au Pôle Emploi (3949), demandant à Free d'envoyer un courrier pour informer sur le prix pour accéder au Pôle Emploi.

Les ministres ont d'ailleurs dans leur lettre pointé du doigt les opérateurs mobiles concernant ce fameux 3949. « Dernièrement, la presse s'est ainsi fait l'écho du prix d'un appel vers le Pôle Emploi, qui est facturé jusqu'à 28 fois plus cher au demandeur d'emploi selon qu'il est passé depuis un téléphone mobile plutôt que depuis un téléphone fixe. »

Selon le cabinet d'Eric Woerth, si aucun accord n'est trouvé avec les opérateurs et les FAI, « on les obligera par la loi ». Une réforme plus générale des numéros surtaxés sera ensuite mise en place précise la fameuse lettre.

Enfin, en attendant un changement concret sur les numéros surtaxés, Luc Chatel et Eric Woerth souhaitent que les opérateurs appliquent une plus grande « transparence sur le prix réel des appels vers les numéros surtaxés ». Un arrêté sur ce sujet épineux pourrait bien être publié d'ici peu afin d'imposer un message vocal dès le début de l'appel, donnant précisément le surcoût.
Publiée le 18/03/2009 à 10:38

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;