S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Usines séparées d'AMD : Intel invoque une violation de licence

Pas de partage qui tienne

La récente séparation partielle des usines d'AMD, au profit du fonds d'investissement ATIC d'Abu Dhabi, commence à inquiéter Intel. Le géant du processeur a fait savoir hier à AMD qu'un accord croisé de licence datant de 2001 pourrait bien être violé par cette nouvelle situation.

Global Foundries, la filiale commune d'AMD et du fond ATIC, créée pour gérer les usines du fondeur, ne serait pas en conformité avec les accords de licence que partagent AMD et Intel, selon le premier fabricant mondial de puces électroniques. Intel considère que les termes de l'alliance entre AMD et ATIC sont de nature à créer une brèche dans la confidentialité qu'AMD à promise à Intel dans le cadre de leurs accords de partage de licence de 2001.

global foundries

Pour en avoir le coeur net, Intel a demandé à AMD de dévoiler publiquement d'autres portions des accords conclus avec le fond ATIC, mais s'est heurtée à un refus catégorique. Intel craint alors la perte de plusieurs droits et licences accordés à AMD, au profit d'ATIC et de Global Foundries.

« Sans son consentement, AMD ne peut pas étendre unilatéralement à une tierce partie les droits accordés par Intel » explique Bruce Sewell vice-président d'Intel. « Face à nos actionnaires, nous avons l'obligation de protéger les milliards de dollars investis dans notre propriété intellectuelle ».

Le cas devrait se régler par médiation, avant toute idée d'aller s'en remettre à la décision d'un juge.
Publiée le 17/03/2009 à 10:37

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;