S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Maxime Lombardini (Free) tacle Orange sur son innovation

La querelle des chefs

La guerre entre les FAI, et notamment entre Orange (France Télécom) et Free (Iliad) et SFR (Vivendi), est loin d'être finie. Les dirigeants des deux derniers nommés ont ainsi vivement réagi aux deniers propos de Didier Lombard, PDG d'Orange, suite à la perte d'exclusivité (à ses abonnés Orange) de sa chaîne de Foot (Sport). Lombard avait notamment expliqué que si cela se confirmait, tous les FAI en pâtiraient, tout comme l'innovation.

Orange : la concurrence est vive, elle joue avant tout sur l'innovation.

xavier niel maxime lombardini« Si l'exclusivité disparaissait, c'est un modèle qui explose, pour les créateurs de contenus, du football et du cinéma que nous contribuons à financer mais aussi pour nos concurrents. Car, à partir du moment où une décision s'applique, elle s'applique à tout le monde. Au-delà de la polémique, l'exclusivité est un élément clef pour rentabiliser l'investissement dans l'innovation. Ce carburant de l'innovation est indispensable. Nous ne sommes plus en monopole, la concurrence est vive, elle joue avant tout sur l'innovation et les nouveaux services qui nous permettent d'être attractifs pour les consommateurs ; nous devons donc pouvoir innover » expliquait ainsi Didier Lombard aux Échos la semaine dernière.

Maxime Lombardini, directeur général d'Iliad, a exprimé ce matin son point de vue sur cette réponse de son concurrent. S'il tient à rappeler qu'il n'est en aucun cas contesté l'exclusivité du contenu, mais bien la subordination entre les chaînes Orange et les abonnés Orange, seuls ces derniers ayant accès aux chaînes donc.

« Même TPS il y a quelques années, au plus fort de la concurrence, distribuait les matches de Ligue 1 de football sur le satellite, le câble et l'ADSL » ironise Lombardini. « Canal+, Canal Sat ou encore AB sont disponibles sur toutes les plates-formes. Il est normal que les chaînes de télévision bénéficient de l'exclusivité de leurs programmes. En revanche, il est anormal que ces programmes soient réservés exclusivement à un réseau de distribution. »

Free : Ce sont les cerveaux qui produisent l'innovation, pas le carnet de chèque.

Quant au passage de Didier Lombard concernant l'innovation, Maxime Lombardini ne se gêne pas pour tacler le PDG de France Télécom : « Parler d'innovation quand on a copié le « triple play » et la Freebox avec deux ans de retard et en allant jusqu'à imiter son nom, c'est un comble ! »

Le directeur général d'Iliad ne s'arrête cependant pas là : « Ce sont les cerveaux qui produisent l'innovation, pas le carnet de chèques. France Télécom a une apparence, celle d'un opérateur innovant, et une réalité, celle d'un acteur dominant. (...) La réalité, c'est que France Télécom n'investit pas dans les contenus pour battre Canal+ dans la télévision payante. Il utilise la distribution des contenus à ses seuls abonnés pour éliminer ses concurrents dans les télécoms. »

On se rappellera que concernant l'innovation, Jean-Yves Larrouturou, le directeur général adjoint de France Télécom, affirmait début mars que la plainte de Vivendi « s'intègre uniquement dans cette grande chronique d'agressivité, on a l'impression qu'il faut absolument nous bloquer dès qu'on prend un peu d'avance dans l'innovation ».

Lire l'intégralité de l'interview de Maxime Lombardini, par Les Échos.
Publiée le 16/03/2009 à 17:06

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;