S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

La campagne Jaimelesartistes.fr a coûté entre 50 et 85 000 euros

Des coûts et des couleuvres

Exclusif PC INpact. À l’Assemblée, la question du coût de Jaimelesartistes.fr, le site monté pour promouvoir le projet Création et Internet, a été abordée, mais Christine Albanel n’a pas indiqué de chiffres aux parlementaires.

jaimelesartistes.fr 50 000 80 000 euros

Nous nous sommes procuré l’appel d’offres de Jaimelesartistes.fr et effectivement rien n’est indiqué sur les montants. Renseignement pris au ministère, on nous a répété que le montant était bien « confidentiel et nous ne sommes pas obligés de le faire ».
Engagement de confidentialité

La direction de la communication nous parle d’un engagement de confidentialité vis-à-vis du prestataire. Par ailleurs, elle ne souhaite pas en donner le montant exact, car « de toute façon, dès qu’on donne un prix c’est commenté, surcommenté, interprété, déformé » mais le ministère nous confie que de toute façon c’est « moins de 100 000 euros » puisque l’appel d’offres repose sur un marché simplifié (« une procédure adaptée », dans le jargon). Au delà de 100 000 euros, le ministère aurait faire appel à un marché européen.

Mais une fourchette

Après insistance, on nous donnera la fourchette entre 50 000 et 85 000 euros HT. Cette fourchette englobe tout, le site, beaucoup de vidéos, de stratégie de street marketing, etc. « Ça fait 3 ou 4 mois qu’on fait campagne. La première manifestation était durant Les Indépendants Montent le Son au Palais Royal. Cela reste un prix assez correct. » C’est L’inconscient Collectif qui s’est occupé de ces campagnes.

L'objet du marché est "de mettre en place une campagne de communication sur les modalités du projet de loi « Création et internet » débattu à l’automne devant l’Assemblée nationale et le Sénat. La campagne devra se dérouler en 2 temps et s'appuyer sur 3 supports de communication différents reprenant chacun le visuel générique créé pour l'occasion : le multimédia (site internet, e-mailing), les médias (message publicitaire TV et radio) et l'événementiel (information papier/print pour opérations de street marketing, de bouche à oreille).".

Un site financé uniquement par le ministère

« Le site est intégralement financé par le ministère nous assure Paul Rechter, responsable communication de Christine Albanel, ce n’est pas possible qu’on créé un site avec des partenaires publics sur un appel d’offres, on ne peut pas réunir un tour de table. C’est juridiquement infaisable, le contrôleur financier aurait refusé l’appel d’offres. Et on a bien compris qu’on devait être indépendant de tout le monde. » Selon l’appel d’offres, le choix de l’heureuse société chargée de monter cette opération de communication s’est fait selon les critères suivant : « Pertinence des actions proposées (50%), gestion du temps et des plannings pour la mise en oeuvre de la campagne (25%) et prix de la prestation (25%) » indique le document.

partenaires jaimelesartistes

La liste des partenaires, selon les sources HTML
effacées en octobre 2008.
 

De multiples attaques informatiques

Le ministère nous confie par ailleurs que le site a subi de multiples attaques informatiques. On  nous rappelle « avoir retenu les leçons du passé ». Lors de l’initiative lestelechargements.com, site équivalent à jaimelesartistes au moment de la loi DADVSI, au bout de 24 heures, le site était hors d’état car les serveurs avaient explosé. « Ça sert à quoi d’ouvrir un site uniquement pour être un punshing ball à tous ceux qui n’acceptent pas qu’on puisse débattre ? Donc on a fait un site d’information plutôt que de débats parce que le débat n’est pas possible avec un certain nombre de représentants autoproclamés, et adversaires de la loi. Là le site a été attaqué quatre fois la nuit dernière, toutes les vidéos ont été ouvertes en même temps pour faire exploser le serveur. Mais ils peuvent toujours attaquer, le site est super blindé. » Comme un coffre-fort ?
Publiée le 12/03/2009 à 19:08

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;