Retrait d'IE8 dans Windows 7 : ce n'est pas assez pour Opera

Le choix, toujours le choix 284
Quand Microsoft a annoncé que la version finale de Windows 7 permettrait de désinstaller Internet Explorer 8, beaucoup se sont vite rendu compte que ce n’était pas davantage que ce que l’on trouvait déjà dans Windows XP. Les liens vers le navigateur sont supprimés, l’exécutable est supprimé, mais le reste des ressources est encore en place, à cause d’un lien profond entre le navigateur et le système. Pour le PDG d’Opera, ce n’est pas assez.

opera

Jon S. von Tetzchner, interviewé par Betanews, indique que la décision de Microsoft est une bonne chose, mais qu’il en faut davantage : « […] c’est une bonne chose, dans un sens, je pense qu’il est naturel que les utilisateurs finaux aient le choix dans les navigateurs ». Confronté au paradoxe de la nécessité de posséder un navigateur pour en télécharger un autre, le PDG répond qu’il existe bien d’autres manières de laisser le choix.

Il pense cependant que Microsoft ne laissera pas une telle possibilité se mettre en place sans l’intervention d’un tiers, faisant ainsi référence à la Commission européenne. Ce qu’il souhaite, c’est que tous les navigateurs concernés soient présentés de manière réellement visible, avec des chances égales pour chacun d’être utilisé.

Placé devant la possibilité qu’une petite distribution Linux puisse demander à Opera de placer son navigateur par défaut au sein du système, von Tetzchner répond que la question essentielle se situe dans les parts de marché. Aucune distribution Linux n’a la place qu’a Windows, et sans cette situation de monopole, Internet Explorer n’aurait pas fait autant de « dégâts ». Toujours selon le PDG, une petite distribution Linux ne peut pas, par définition, « changer les dynamiques du marché ».

Le discours est un équivalent détaillé de la maxime « Un grand pouvoir impose de grandes responsabilités ». Le fait de posséder plus de 80 % de parts de marché dans un domaine change la donne, et Jon S. von Tetzchner espère en conséquence qu’une instance tierce obligera Microsoft à rétablir le choix.
 
Publiée le 10/03/2009 à 17:18 - Source : Betanews
Publicité