S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

La Quadrature ? "5 gus dans un garage" pour le cabinet d'Albanel

Chez Peugeot Coulommiers ?

Dans un colloque organisé par l'UMP, des députés demandaient  une véritable guerre de communication contre les opposants au texte, mais aussi une réaction énergique au mitraillage d'emails anti-hadopi que reçoivent les parlementaires et enfin, que les artistes devaient monter au front. C'est par deux dépêches AFP que la ministre a répondu à cette commande groupée.

Lors d’une conférence organisée mercredi dernier par l’UMP, une députée de la majorité déclarait « je trouve le texte parfaitement équilibré, mais le débat sur ce texte va être un débat de communication. C’est celui qui va gagner la communication sur ce texte qui va l’emporter vis-à-vis de la population ».

Une guerre de communication

Celle-ci poursuivait : « on va nous accuser d’être liberticide, que de toute façon, on est la droite, on est liberticide. Il faut bien voir dans l’ensemble du lobby que l’on reçoit, nos collègues reçoivent énormément de courriers via internet qui nous enjoignent à ne pas entrer dans processus ! Il faut inverser la charge de la preuve : la liberté c’est le respect de la propriété intellectuelle, il faut rentrer dans ce langage inversé là, car les arguments techniques ne seront jamais relayés ».

Présent dans la salle Colbert du colloque organisé par l’Union pour la Majorité Présidentielle, Bernard Miyet, de la SACEM, rassurait la députée saturée de courriels en expliquant que d’un, ces courriers ne sont que des mails insultants et de deux, les critiques ne viendraient que d’un petit nombre d’internautes. « Ne vous laissez pas impressionner par cela. »

christine albanel franck riester copé

Dans le même colloque, Jean François Copé demandera ensuite aux artistes présents (Thomas Dutronc notamment) de profiter de leur plate-forme médiatique (TV, scène, cérémonie des Victoires, etc.) pour vanter les mérites du projet Création et Internet. A propos des Victoires, par exemple, Copé déclarera : « Ça fait de l'audience. J'ai regardé pas mal de passage de la soirée, je n'ai pas été envahi par des messages dans la lutte contre le téléchargement (…) Je trouve dommage qu'il n'y ait pas une meilleure mobilisation collective ! » Une position épaulée par Françoise de Panafieu.

La riposte d'Albanel aux emails anti-hadopi

Message entendu à la lettre, par le cabinet de Christine Albanel. La première bataille de communication décidée par la rue de Valois nous est apprise dans une dépêche AFP du jour : la ministre annonce qu’à son tour elle va adresser tous les jours une lettre électronique pour expliquer aux parlementaires le projet de loi. « Chaque lettre électronique comprendra le témoignage d'un artiste qui s'exprimera sur l'importance de la protection des droits d'auteur et le rôle de cette loi pour sauver la diversité culturelle ». On y trouvera des « informations claires, de brefs argumentaires et de réponses aux questions que les internautes de bonne foi peuvent se poser face au dispositif prévu ».

La lettre s’appuiera sur Jaimelesartistes.fr, le site pro-Hadopi monté par le ministère en collaboration avec plusieurs grosses entreprises (selon les sources HTML d'alors), et affichera les positions de grands noms mobilisés autour du texte (dont Thomas Dutronc, Calogero, Luc Besson, etc.). Pour écrire aux députés, Christine Albanel pourra évidemment se servir de la base des emails en ligne, accessible sur cette page.

Dans une autre dépêche AFP (deux dépêches font deux fois plus de bruit), la ministre est venue reprendre les critiques mis en évidence par l’UMP : «[les députés sont] actuellement inondés par les campagnes de désinformation conduites par des groupes de pression libertaires et minoritaires ». Le nom de la Quadrature du Net résonne évidemment. Commentaire du cabinet de Christine Albanel : « ce sont cinq gus dans un garage qui font des mails à la chaîne ».

Mise à jour : la réaction de la Quadrature du Net.
Mise à jour 2 : la dépêche AFP est réécrite, il n'y a plus de gus dans un garage.

Publiée le 08/03/2009 à 19:13

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;