Hotline surtaxée : Freeks envisage d'aller devant les tribunaux

Le Freeks c'est chics 31
Le dialogue semble définitivement rompu entre Free et Freeks, association défendant les clients anciens, actuels et même futurs d'Iliad (Free et Alice). Alors que l'association a passé la vitesse supérieure le mois dernier via une mise en demeure de Free pour sa hotline surtaxée, Freeks pointe deux problèmes de taille :
  • Lors d'un appel à sa hotline, Free facturait une prestation d'assistance pendant toute la durée de l'appel, y compris pendant le temps d'attente, ce qui constitue une vente de prestation sans contrepartie,
  • Free facturait des prestations d'assistance indifféremment à tous les clients appelant sa hotline, y compris à ceux soumis à des conditions générales de vente (CGV) en vigueur avant le 1er juin 2008, alors même que ces conditions ne prévoient pas une telle prestation.
téléphone free panne problème hotlineDéplorant l'absence de réponse de la part de Free deux semaines après sa mise en demeure, Freeks rappelle avoir informé de nombreuses personnalités (Luc Chatel, l'ARCEP, la DGCCRF, UFC-Que Choisir, etc.) sur le fait que ses « contestations portaient sur la facturation par Free de prestations d'assistance à 0,34€/mn, en sus du coût de l'appel téléphonique éventuel, dès lors que le client sollicitait la hotline du fournisseur dans le cadre de l'obligation de résultat de ce dernier ».

D'après Freeks, plus de 800 Freenautes, victimes de facturations abusives de prestations d'assistance, ont établi près de 200 mises en demeure pré-formatées (par Freeks) à Free. Ce dernier n'a réagi à aucune de ces 200 mises en demeure.

L'association ne cache pas qu'elle envisage de porter l'affaire devant les tribunaux.
Publiée le 09/02/2009 à 17:20
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité