Linus Torvalds explique l'échec de Vista et ironise sur Seven

Fed aura du mal face à Roddick 755
Dans une longue interview accordée à Computer World, Linus Torvalds, que l'on ne présente plus, a abordé de nombreux sujets : les changements (trop) importants de KDE, la forte croissance d'Ubuntu, le système de gestion Git, et le futur de Linux. Torvalds a cependant répondu à une question qui s'annonçait polémique : Que pensez-vous de Windows Seven et du cycle de développement des systèmes d'exploitation de Microsoft ?

Un nouveau Windows tous les deux ans ?

linux torvalds « Windows 7 sera meilleur que Vista veut beaucoup dire. Microsoft disposera d'un avantage immense en matière de relations publiques, puisque les gens vont le comparer à Vista et penser qu'il est bon, et donc "les anges vont chanter de nouveau” comme ils l'ont fait avec Windows 95 par rapport à Windows 3.1. Mais peut-être que Microsoft l'a fait volontairement » interroge ironiquement Linus Torvalds.

Ce dernier voit cependant en la sortie de Seven non seulement un moyen de corriger le tir par rapport à Vista, mais aussi peut-être un changement de politique en matière de renouvellement de système d'exploitation.

« Je pense que Microsoft a compris que le cycle de développement de Vista a été trop long et qu'il serait insensé de recommencer. Ils se sont probablement fixé un cycle de développement de deux ans, et je pense que c'est trop long. Ils devraient séparer le système d'exploitation des applications et le sortir plus tôt.

Pour Linux, six mois est [une durée] très courte. Vous espérez que toutes les parties que vous mettrez ensemble seront stables, mais il y aura des surprises, et six mois est un cycle très court quand vous cumulez autant de logiciels. Un cycle annuel de sortie est un cycle raisonnable pour réaliser une distribution complète.
 »

Le problème du porte-monnaie

Pour Linus, un Windows tous les deux ans aurait, qui plus est, un avantage très important financièrement. Les différentes mises à jour de Mac OS X sont ainsi l'exemple parfait que devrait suivre la firme de Redmond.

« Dans le monde Linux, une [distribution] par an est raisonnable, mais ensuite vous avez les versions "incrémentales". Il est difficile pour une entreprise commerciale comme Microsoft, qui souhaite que les gens paient pour chaque nouvelle version, d'effectuer une mise à jour annuelle. Apple a fait des mises à jour plus rapides, mais a réduit les coûts de chaque sortie. Ce n'est pas un problème pour le monde de l'open source, avec les logiciels gratuits, mais c'est un point que Microsoft doit prendre en compte. Ils veulent que les gens louent leur logiciel, mais les utilisateurs ne le veulent pas. Si vous développez durant cinq ans et réalisez de nombreux changements, cela devient plus douloureux pour le consommateur. Le coût de la "douleur" peut être plus élevé que le coût du système d'exploitation, ce qui explique pourquoi les gens prennent leur temps à mettre à jour [leur système].

Une grande partie des raisons du succès de Microsoft dans les années 90 n'est plus.
 »
Publiée le 29/01/2009 à 09:02
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité