Les routeurs WiFi présentent de véritables dangers de sécurité

Des routeurs déroutants 130
WiFiÀ travers des routeurs, les pourriciels pourraient se répandre très rapidement, vient de montrer une simulation orchestrée par une équipe de chercheurs de l'université de l'Indiana.

Du pain béni pour les pirates

En effet, les cyber-criminels pourraient recourir aux points d'accès sans fil pour diffuser vers et virus, mettent en garde les chercheurs américains, et générer ainsi des failles de sécurité dangereuses alors que dans de plus en plus de villes, on opte pour ces dispositifs.

En cas de prise de contrôle d'un routeur WiFi, leurs tests ont prouvé que la majorité des points d'accès en zone urbaine seraient touchés, en l'espace de 24 heures après l'apparition d'une contamination. Ce n'est pas la première fois que Steven Myers met pourtant en garde contre les routeurs, qui sont pour lui des plateformes idéales pour faire proliférer des virus.

Avec des portées qui augmentent, la possibilité d'être configurés et de communiquer avec d'autres routeurs, voilà bien des moyens de s'assurer d'une contamination parfaite. Et si pour l'heure, c'est bien la portée qui a limité les attaques et leurs conséquences, les chercheurs de l'Indiana montrent que désormais, des attaques plus importantes peuvent avoir lieu.

Prendre garde à la sécurité de son routeur

De fait, le manque d'intérêt porté aux appareils pourrait servir les pirates et selon la simulation, en l'espace de quelques jours des milliers de personnes seraient touchées. L'équipe pointe aussi du doigt un manque de sécurité au sein même des équipements, puisque peu de machines disposent de mécanismes de verrouillage qui empêcheraient les tentatives répétées de craquer un mot de passe.

Selon leur simulation, réalisée sur la ville de New York, 18.000 points d'accès furent infectés sous une période de deux semaines. Les recommandations standards sont toujours les plus essentielles : changer le mot de passe par défaut, et utiliser des codes alternant chiffres et lettres. Tout cela, explique l'équipe, pour que des scénarios de ce genre n'arrivent pas, ou ne soient pas aggravés par l'essor de la technologie.

En entreprise aussi, la sécurité angoisse

Le RSA avait à ce titre publié une étude portant sur la sécurité des réseaux sans fil à travers les entreprises dans plusieurs villes du monde, et mettant en avant que 20 % des points d'accès étaient vulnérables. Paris, Londres et New York, qui étaient les villes témoins de cette étude présentaient d'ailleurs des résultats hétérogènes en matière de sécurisation : « En ce qui concerne les points d’accès d’entreprise, c’est Paris qui connaît la progression la plus « faible » (45 %) ; celle de Londres est exponentielle (180 %) ; celle de New York s’établit à 57 %. »

Rappelons enfin qu'en France, le projet Création et Internet vise justement à responsabiliser le propriétaire d'un accès Internet des utilisations illicites opérées sur sa connexion...
Par Nicolas.G Publiée le 28/01/2009 à 10:30 - Source : BBC
Publicité