MacWorld : dernière participation pour Apple et sans Steve Jobs

La société se retire des salons commerciaux 55
Steve Jobs Dieu el pèreCette fois, c’est dit : c’est la dernière fois qu’Apple participe au salon MacWorld, qui se tient chaque année en janvier. La firme de Cupertino explique dans les grandes lignes son choix par la marginalité de ce type d’évènement pour toucher les consommateurs. Mais, horreur, ce n’est pas même Steve Jobs qui s’occupera de la fameuse keynote !

L'Apple Expo n'était qu'une étape

Après s’être complètement désolidarisé de l’Apple Expo parisienne qui se tient chaque automne, Apple explique son désintérêt pour tous les salons de ce genre. Pourquoi ?

« Apple atteint davantage de personnes et de davantage de manières qu’avant, et comme bien d’autres entreprises, les salons commerciaux sont devenus une part minime de la manière dont Apple se porte vers ses clients. La popularité croissante des Apple Stores, que plus de 3,5 millions de personnes visitent chaque semaine, et le site Apple.com permettent à Apple d’atteindre directement cent millions de consommateurs dans le monde par des moyens innovants »

Bon, on ne s’étendra pas sur les « moyens innovants » puisque la vente en boutique et en ligne existaient bien avant qu’Apple ne s’y intéresse. Le cœur du message est cependant que la firme ne veut plus aller dans ces salons, et ce, le plus généralement possible. Il faut donc s’attendre à ne plus voir la firme ailleurs que dans sa propre WWDC, différente puisqu’organisée par Cupertino et dédiée aux développeurs.


Qui aurait pu remplacer une « bête de scène » ?

Et pourtant, la conférence MacWorld était pratiquement à chaque fois le théâtre d’annonces importantes, en particulier les renouvellements de gammes et le système d’exploitation Mac OS X. D’ailleurs, le MacWorld qui arrive dans trois semaines réunit déjà plusieurs rumeurs :
  • Des iMac équipés de Core 2 Quad
  • Un Mac Mini enfin complètement revu
  • Des nouvelles beaucoup plus précises de Snow Leopard
  • Un iPhone Nano ?
On peut cependant s’interroger sur les véritables raisons qui ont poussé Apple à se désengager des salons informatiques, consacrés exclusivement à la marque ou non. Il y a une transition, c’est évident. De très nombreuses rumeurs ont entouré Steve Jobs ces derniers temps, qu’il s’agisse de son état de santé ou du remplaçant éventuel sur le trône de la société. C’est d’ailleurs Phil Schiller, vice-président du marketing, qui se chargera de la « keynote » au MacWorld.

La question de l’état de santé de Steve Jobs se pose effectivement. Affaibli par un combat contre le cancer, nombreux sont ceux qui ont pu voir l’amincissement du personnage durant la conférence d’annonce des nouveaux MacBook et MacBook Pro. Le PDG d’Apple est une « bête de scène » disposant d’un charisme certain et capable de faire vivre les annonces des nouveaux produits. Mais s’il devient difficile pour lui de procéder à ces annonces, la firme ne considère peut-être pas qu’un autre, même Phil Schiller, puisse réellement lui succéder dans ce rôle.

Des annonces classiques, comme chez tous les autres ?

Si seule la WWDC reste en lice pour les annonces des produits, nous allons retrouver des évolutions de gammes dans la même veine que celles que nous voyons partout ailleurs : un communiqué de presse et un Apple Store fermé pendant quelques heures seront donc les nouveaux signes que des nouveautés arrivent.

Apple juge peut-être que les conférences ne sont pas nécessaires, mais elles attiraient les feux des projecteurs sur les nouveaux produits. Les nouveaux lancements seront donc plus discrets, à moins peut-être que la société ne prépare de nouvelles publicités pour tous les produits, et non plus seulement pour les iPod et iPhone.
Publiée le 17/12/2008 à 10:53 - Source : Apple
Publicité