S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Batterie de l'iPhone : un non-lieu pour la class-action américaine

Apple peut donc continuer son rêve américain à elle

iphoneSouvenez-vous : en juillet 2007, une plainte collective était déposée contre l’iPhone premier du nom. Il s’agissait de la première class-action contre le téléphone d’Apple, et rétrospectivement parlant, elle ne s’était pas longtemps fait attendre (l’iPhone a été lancé le 9 janvier 2007).

Jose Trujillo, qui était à la tête de la « coalition », indiquait que la batterie de l’iPhone était pratiquement conçue pour mourir d’elle-même après 300 charges, ce qui en pratique correspondait à environ un an d’utilisation. De fait, les utilisateurs devaient alors changer de batterie sur une base annuelle, une situation jugée scandaleuse en regard des tarifs pratiqués.

La durée de la vie de la batterie entraînait alors d’autres questions. Premièrement, la somme demandée par Apple pour changer la batterie est de 86 dollars. L’ensemble de la coque étant scellé, on ne peut pas changer soi-même la batterie, ce qui oblige donc à renvoyer l’appareil chez Apple pour changement. L’iPhone est immobilisé pour une période de plusieurs jours, mais l’utilisateur peut payer 29 dollars supplémentaires pour se faire prêter un modèle de remplacement.

Et aujourd’hui, alors même qu’une autre class action s’est montée contre l’iPhone 3G qui ne tiendrait pas sa promesse d’être « deux fois plus rapide pour moitié moins cher », un juge fédéral de Chicago vient de déclarer un non-lieu pour la plainte de Jose Trujillo. Selon ce juge, Apple ne s’est pas lancé dans des pratiques « trompeuses » et la class action n’a donc pas lieu d’être.
Source : Betanews
Publiée le 30/09/2008 à 10:05

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;