S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Édito du dimanche : Hadopi, graduellement, Dans Ta Culture

Dimanche 28 septembre ? Pince-moi le Teuton, je rêve

Comme chacun sait, notre ministre de la Culture possède de nombreux amis et jouit du plaisir de savoir qu'elle peut compter sur chacun d'eux lorsqu'il s'agit de défendre notre patrimoine et notre (enfin, leur) propriété intellectuelle contre les pirates du Web : pour preuve, l'inconditionnelle (?) signature d'artistes majeurs comme Diam's ou Pascal Obispo, ça fait tout de suite plus chic sur le maroquin pétitionnaire. Mais depuis cette semaine, la sacrosainte Riposte Graduée possède, à l'insu de son plein gré, un nouveau soutien de poids, bien moins reluisant sur le carnet d'adresses en papier glacé des têtes pleines de la rue de Valois : l'éditeur de cinéma pornographique MagmaFilm, Teuton de son État.

On imagine l'émoi au cabinet de la ministre.

Que la belle chanson française crie haut et fort sa solidarité avec la machine législative – ponds-y donc une Loi qu'on leur coupe l'Internet à ces mécréants – c'est une noble chose. Qu'un producteur de cochonneries, promoteur de stupre et d'opprobre se mette à rafler les adresses IP des bons Français pour les coller en taule, c'est panique à bord. On imagine déjà les courriers recommandés à vous faire frémir la ménagère : « Madame, Monsieur, vous avez téléchargé illégalement et foulé les intérêts des ayants droit de l'œuvre cinématographique Gross Konkombr Und Gross Kochonne, nous nous voyons dans l'obligation, comme le prévoit la loi, de couper votre accès à Internet pour une durée de... ». Essayez de promouvoir la Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet (HADOPI) au sein des électeurs et des électrices, ça devient tendu comme un string.

D'autant que la ministre a beau tenter de nous rassurer en promettant un budget ambitieux pour financer la Haute autorité, on peut émettre des doutes après la fessée que le Parlement européen vient d'administrer à la Riposte Graduée. Faute au député Bono (PS, forcément partisan) et à sa bande, dont fait partie – décidément ! – l'outre-rhénan (forcément traitre) Cohn-Bendit, ou à un soutien artistique comme celui de Gilbert Montagné (forcément aveugle). À 573 voix contre 74, la correction est sévère, et il faudra du courage, et beaucoup de mauvaise foi, à la ministre pour éviter que la Riposte Graduée ne se transmute en Éjaculation Précoce. Évidemment, elle aura l'appui des fameux lobbyistes, qui tenteront un dernier – et courageux – coup d'estoc contre l'avis de tous et pour les intérêts particuliers d'une poignée de gens riches. On dira que la Riposte Graduée c'est pour lutter contre la pédophilie. On dira que l'Hadopi est d'utilité publique. On dira que les artistes sont en danger.

Mais on oubliera sûrement d'avertir au sujet des films de cul allemands.

À haute dose.

Ça rend sourd.
Publiée le 28/09/2008 à 09:42

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;