Les fenêtres intempestives trompent 63 % des internautes

Chérie ? On a gagné un Visa ! 100
internet surf libre blog écranLes utilisateurs d'internet seraient-ils vraiment incapables de faire la distinction entre une fenêtre pop-up qui s'ouvre inopinément et un message d'avertissement réel, annonçant un quelconque danger ? C'est en tout cas ce qu'une étude menée par l'Université de Caroline du Nord vient de révéler.

Le contrôle portait sur l'analyse du comportement d'étudiants de premier cycle, dont on allait enregistrer les réactions suite à l'apparition d'un message, alors qu'aucune application ne tournait sur l'ordinateur. En effet, les fenêtres intempestives sont connues pour faciliter l'accès aux machines, dès lors qu'elles sont pilotées par des cybercriminels.

« Cette étude montre combien il est facile de berner les gens sur le web », déclare Michael Wogalter, professeur de psychologie. « Restez méfiants quand une fenêtre s'ouvre. Ne cliquez pas sur OK et fermez plutôt cette fenêtre. » Des conseils qui feraient pleurer. Mais les résultats sont tout aussi inquiétants : 63 % des participants ont en effet été trompés par la fenêtre qui s'est imposée à eux, amenant l'équipe à considérer que les messages d'alerte devraient être largement repensés dans leur formulation.

Les faux, réellement conçus pour tromper, comme ce pourrait être le cas dans la réalité, ont entraîné un fort taux de clics sur OK, qui aurait alors conduit à l'infection des machines. Autre problème qui se pose : si l'on développe des messages plus pertinents et qui ne laisseraient pas de place au doute, pour avertir l'utilisateur d'une menace ou d'un danger, comment s'assurer qu'il ne sera pas perverti et détourné ?
Publiée le 25/09/2008 à 06:00 - Source : Science Daily
Publicité