Firefox : la polémique du CLUF dans Ubuntu 8.10 alpha 5

Proportions bibliques 138
firefoxDepuis des années, Mozilla se réserve le droit d’autoriser ou non des versions modifiées de ses logiciels à porter les véritables noms. De même, l’utilisation du logo officiel est soumise aux mêmes règles. Problème d’identité pour Mozilla, problème de licence pour les autres.

Un CLUF dans Ubuntu

Et c’est bien d’un problème de licence dont il s’agit ici. Comme à l’époque avec Debian, une polémique fait rage autour de la prochaine version d’Ubuntu, Intrepid Ibex, estampillée 8.10. Le débat a démarré avec la publication dans Launchpad, qui sert à répertorier notamment les bugs relevés dans Ubuntu, d’un rapport indiquant que le premier lancement de Firefox dans l’alpha 5 d’Ubuntu 8.10 fait apparaître un contrat de licence utilisateur (CLUF : contrat de licence utilisateur final).

Il ne s’agit pas d’une version spéciale du contrat tel qu’il est inclus sur les autres systèmes. Toutefois, Mark Shuttleworth, initiateur du projet Ubuntu, répond que Mozilla a formulé une demande pour que le contrat soit exposé à l’utilisateur au premier lancement. Même si des pourparlers ont été organisés avec Mozilla, l’éditeur a insisté pour que ce contrat apparaisse afin que le navigateur puisse garder son nom dans Ubuntu.

Garder Firefox à tout prix ?

iceape iceweaselShuttleworth a indiqué que l’important était de préserver Firefox en l’état dans Ubuntu, au lieu de le remplacer par son équivalent totalement libre, IceWeasel, dont le logo et le nom ne sont pas protégés. Shuttleworth indique comprendre le vœu de Mozilla de protéger une marque qui est devenue forte avec le temps, mais il regrette qu’une autre solution n’ait pas été trouvée, car l’apparition d’un contrat de licence à l’écran ne fait jamais plaisir.

On connaît depuis longtemps l’approche « pragmatique » d’Ubuntu en matière de logiciels libres, la distribution incluant du code propriétaire lorsque cela est nécessaire, comme dans le cas des pilotes. Même si Firefox et son pendant libre IceWeasel partagent exactement les mêmes fonctionnalités, il semble que Shuttleworth souhaite garder un nom connu pour ne pas briser en cours de route l’assemblage permettant à Ubuntu d’être souvent choisie comme première distribution par ceux qui veulent s’initier à Linux.

Ubuntu LogoLa situation est relativement mal vécue par tous ceux qui ont répondu sur Launchpad, beaucoup estimant que Mozilla verse dans l’abus de pouvoir. On remarquera cependant que les utilisateurs de Windows et Mac OS X connaissent ce contrat de licence, puisqu’il s’affiche lors de l’installation du navigateur. Dans un sens, ce n’est qu’un rétablissement de l’équilibre vis-à-vis de la plateforme Linux qui en était dépourvue, Firefox étant installé par défaut dans Ubuntu. Pour autant, le petit renard fait tache, car il est le seul logiciel de la distribution à afficher un contrat d’utilisation.

La présidente de Mozilla réagit

Devant la levée de boucliers, la présidente de Mozilla, Mitchell Baker, s’est fendue d’un billet sur son propre blog. Elle indique que le contenu de la licence était erroné et qu’une nouvelle version a été publiée en vue d’une intégration prochaine. Elle insiste sur le fait que le code de Firefox est toujours « régi par des licences FLOSS » (Free/Libre and Open Source Software), mais cela ne change pas dans l’immédiat le problème de l’affichage.
Par Vincent Hermann Publiée le 18/09/2008 à 17:12
Publicité