S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Beyonce et Brad Pitt : les célébrités les plus risquées du Net

Et Johnny Depp, dans Pirates des caraïbes ?

Pirates des CaraibesLes cybercriminels semblent avoir trouvé la combine pour mener à bien leurs malversations. De fait, chercher une information sur Brad Pitt ou Beyonce sur le Net pourrait s'avérer risqué pour l'internaute. McAfee a ainsi pu placer ces deux personnalités au rang des plus dangereuses célébrités de la toile, en ce que les cybercriminels se servent de pareils appâts pour leurrer.

Selon les chiffres de McAfee, 18 % des personnes à la recherche d'un fond ou d'un économiseur d'écran à télécharger pourraient être infectées par un virus, ou un spyware, récupérer des spams ou des adwares, voire être victimes de phishing. Pas vraiment de quoi dorer le blason des stars...

La pop culture, la première visée

Ces trucs sont pourtant connus et en prenant appui sur la culture pop, les potins ou les rumeurs qui ont trait aux stars, ils parviennent bien plus facilement à leurs fins. La redirection se fait alors aisément vers de faux sites qui présenteront immanquablement un risque pour la sécurité de leur entreprise, explique le fournisseur de solutions de sécurité.

Au titre de dangereuses célébrités, on trouvera ainsi Brad Pitt et Justin Timberlake comme les hommes les plus risqués du Net, et, côté féminin, Beyonce et Heidi Montag (vedette de la série télé The Hills). Bien sûr, d'autres noms tous plus célèbres les uns que les autres sont inclus dans l'étude : Mariah Carey, Rihanna et Fergie ainsi que des stars du grand écran telles qu'Angelina Jolie, Jessica Alba, Cameron Diaz ou encore George Clooney.

Et les précautions inévitables sont encore répétées, pour que tout surf se déroule avec un maximum de sécurité. Car si le monde de la musique ou du cinéma est touché, celui du sport n'est pas épargné... Celui de la politique non plus d'ailleurs : on se souviendra que récemment, un email a fait le tour de la planète, proposant de regarder une vidéo porno du candidat Obama. Un lien entraînait vers la prétendue vidéo, mais n'amenait finalement le voyageur imprudent... qu'à la rencontre d'un pourriciel...
Source : Reuters
Publiée le 17/09/2008 à 17:15

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;