S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Noos-Numericable condamné à 150 000 euros d’amende

The Dark Side of Numericable

noos numericable Publicité mensongère, tromperie, vente forcée et atteintes aux règles de la vente à domicile et à distance… C’est sous une avalanche d’infractions constatées par le tribunal correctionnel de Meaux que l’opérateur Noos-Numericable a été condamné à la bagatelle de 150 000 euros d'amende.

« Le président Philippe Besnier, reconnu coupable d'infractions au code de la consommation et tromperie, devra verser 25 000 euros », précise l’association Les Déçus du Câble, à l’origine de cette affaire. « Entre 2006 et 2007, de nombreux clients avaient résilié leurs abonnements, or des mois plus tard leurs comptes bancaires étaient encore débités. Via sa société de recouvrement, Noos a également harcelé d'anciens clients en les appelant chez eux tard le soir », ajoute Marcel Lacour, président de l’association, et dont les propos ont été rapportés par le Figaro.

Cette affaire marque l’épilogue de plusieurs plaintes, mais également de rapports de la Direction départementale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes.

Dans un communiqué, Numericable veut placer ces faits dans la préhistoire de son activité : des « anciens clients », « une période se tourne », des « problèmes d’il y a deux ans », des « faits passés et de défauts d’organisation aujourd’hui surmontés ». Pour sortir la tête encore plus haute, elle précise : « les 500 € de compensations obtenues (en moyenne) par ces clients correspondent, en fait, aux offres de transactions amiables formulées par Numericable dès le début de la procédure. En effet, Numericable avait systématiquement pris en compte leurs demandes, selon les termes du contrat, et proposé un dédommagement ». Des transactions qui n’ont pas suffi à éteindre le feu judiciaire.

Dans un grand écart que de nombreux anciens clients apprécieront à sa juste valeur, Numericable note par ailleurs : « Il reste cependant toujours extrêmement regrettable que des dysfonctionnements conduisent un certain nombre de consommateurs à engager une action en justice contre une entreprise dont la priorité doit être la satisfaction du client ». La société ne précise pas si le « regrettable » vise l’existence de ces dysfonctionnements ou le fait que certains ont eu l’insolence d’agir en justice, sans prendre conscience du combat de l’opérateur pour la satisfaction de chacun. « Numericable assume l’héritage de Noos et présente à nouveau ses excuses aux clients qui ont eu à subir des désagréments au moment de la fusion. Aujourd’hui, ces problèmes sont derrière nous, et nous donnons, plus que jamais, la priorité à l’amélioration de notre service client », jure aujourd’hui l'héritier de Noos.
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 16/09/2008 à 09:19

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;