P2P : 18 mois de prison pour un administrateur d'EliteTorrents

Dove prend un savon 58
Il était le dernier des trois administrateurs d'EliteTorrents.org à attendre son verdict. C’est aujourd’hui chose faite : Daniel Dove, 26 ans, a été condamné par une cour de district américaine à 18 mois de prison pour sa participation au sein de ce site spécialisé dans l’échange peer-to-peer.

Il devra en outre verser 20 000 dollars d’amende, et subira trois ans de liberté surveillée. Cette décision fait suite aux conclusions d’un jury qui avait reconnu coupable Dove en juin dernier.

elitetorrents.org site P2P

Dans ce procès, il a été démontré que Dove était bien, jusqu’en mai 2005, l’administrateur d'EliteTorrents.org, site considéré comme source d’échanges de nombreuses contrefaçons, spécialement des films en avant-première. « Elite Torrents a utilisé la technologie P2P pour distribuer du contenu pirate à des milliers de membres autour de la planète », explique le DoJ.

Des preuves collectées durant le procès, il a été démontré que Dove était également un « Uploader », soit une personne chargée de mettre à disposition du contenu pour le groupe. Dove avait également recruté plusieurs membres pour faciliter ses tâches, en soin par exemple d’exiger d’eux des connexions à très haut débit, au moins 50 fois plus rapides qu’une liaison traditionnelle.

Dove fut arrêté suite à l’opération fédérale D-Elite contre certains milieux P2Pistes. Le groupe Elite Torrents a attiré pas moins de 125 000 membres et a facilité la diffusion de 700 films, téléchargés plus de 1,1 million de fois.

Parmi les autres administrateurs d’Elitetorrents.org, Grant Stanley, 23 ans à l'époque, a été condamné à cinq mois de prison, suivis d'autant de mois d'assignation à domicile. Son compère Scott McCausland avait également été puni de cinq mois de prison, sans compter une obligation d'abandonner Linux pour Windows, le logiciel de surveillance qui lui avait été imposé ne tournant que sous l’environnement propriétaire. Le libre et la prison ne font vraiment pas bon ménage.
Publiée le 10/09/2008 à 16:46
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité