Samsung réfléchit au rachat éventuel de Sandisk

Comment flasher un concurrent 11
Le géant coréen Samsung pourrait racheter Sandisk, la firme réfléchit encore à cette éventualité, mais le rachat est présenté comme très probable.

sandisk SSDSanDisk est un concurrent très sérieux pour Samsung, un gros fabricant américain de mémoires, pesant dans les 3 milliards de dollars sur le marché. Ce serait la plus grosse acquisition de l'histoire de Samsung. « Nous avons réfléchi à plusieurs opportunités concernant SanDisk mais nous n'avons encore rien décidé », précise un porte-parole du Coréen.

La conjoncture économique du marché du semiconducteur, et plus particulièrement celui de la mémoire électronique, met sous pression les acteurs du secteur. Les plus petits touchent leurs limites, et il est temps pour les gros de s'organiser un grand festin d'acquisition. SanDisk enregistrait ses plus grosses pertes trimestrielles depuis sept ans, et Samsung flaire donc la bonne proie.

Quoi qu'il en soit aujourd'hui, Samsung occupe une place avantageuse, avec 42,3 % de parts du marché de la mémoire flash, contre 27,5 % pour Toshiba et 13,4 % pour Hynix. Mais en rachetant SanDisk, Samsung pourrait sérieusement mettre la pression sur un autre concurrent de taille : Toshiba, qui pèse 15 milliards de dollars sur le marché du semiconducteur, et qui est directement partenaire de SanDisk dans le secteur de la mémoire flash.

Le rachat de SanDisk par Samsung obligerait Toshiba à investir dans ses propres usines de production de mémoire, alors que la firme japonaise a déjà annoncé un investissement de 16 milliards de dollars dans la construction de deux usines communes avec SanDisk.
Par Bruno Cormier Publiée le 05/09/2008 à 16:29 - Source : Bloomberg
Publicité