Internet Explorer 8 : les choix de Microsoft sont-ils les bons ?

Vouloir contenter tout le monde n'était peut-être pas l'idéal 82
ie8La logique autour de la gestion des standards dans Internet Explorer 8 est-elle la bonne ? La question mérite d’être posée, car Microsoft va se retrouver face à un carrefour qui n’est pas particulièrement enviable, mais qui est la conséquence directe de son attitude dans le monde des navigateurs.

Depuis sa bêta 1, le moteur de rendu utilisé par défaut est le nouveau bâti pour respecter les standards du Web. Par standards, nous entendons ces fameuses technologies que le W3C recommande d’utiliser de manière unique afin que le code créé par les développeurs Web soit interprété de la même manière dans tous les logiciels. Or, on sait très bien que, depuis toujours, cela n’a jamais été le cas.

Un seul code pour tous les navigateurs : le Graal encore lointain

La bêta 2 a confirmé le choix de Microsoft, que beaucoup ont applaudi dans le sens où la société a enfin pris la décision de revenir vers une « base commune » partagée par l’ensemble des intervenants. Il existe évidemment des spécificités à Internet Explorer 8, mais l’affichage parfait du test Acid2 montre la voie choisie. Cette voie comporte cependant un écueil puisque l’utilisation par défaut du nouveau moteur va nécessairement entrainer des perturbations dans le rendu des pages.

Ce nouveau moteur fait fi de l’ensemble des bricolages mis en place par les développeurs pour que des sites développés sur des standards puissent marcher avec Internet Explorer, et plus particulièrement la terrible version 6. Cette dernière nécessite aujourd’hui une expertise particulière pour contourner ses limites. La version 7 a amélioré la situation, mais sans rattraper vraiment son retard sur le support des technologies. De fait, les rustines appliquées pour faire fonctionner un site sous Internet Explorer 6 n’étaient pour la plupart plus compatibles avec la version 7. Aujourd’hui, des sites qui fonctionnent parfaitement sur cette dernière ne sont plus assurés de fonctionner avec la huitième mouture.

Du coup, la question est la suivante : Internet Explorer 8 aura-t-il un rendu équivalent à celui de Firefox, Opera et Safari ? Si tel est le cas, au moins en grande majorité, la transition ne devrait pas être trop pénible. Sinon, les développeurs vont simplement devoir faire face à l’arrivée d’un nouveau navigateur de Microsoft pour lequel il faudra rajouter une somme de travail.

Le mode de compatibilité, un frein aux bonnes intentions

L’autre « gros » problème est directement hérité du choix d’utiliser le nouveau moteur de rendu pour l’affichage des pages. Cette décision va nécessairement confronter les utilisateurs à des problèmes sur les pages massivement conçues pour les versions 6 et 7 du navigateur. Pour simplifier la vie de ces personnes, Microsoft a placé une icône juste à droite de la barre d’adresse, en forme de page déchirée. Cette icône active le mode de compatibilité pour l’onglet actif (les onglets sont lancés dans des processus séparés).

En mode de compatibilité, c’est le moteur de rendu d’Internet Explorer 7 qui est utilisé. Les sites qui fonctionnent mal reviennent alors normalement à la normale (dans la majorité des cas). Du coup, on se demande si les utilisateurs ne vont pas se sentir « sauvés » du mode standard qui doit justement simplifier la vie des développeurs et permettre une utilisation plus harmonieuse des technologies.

La nouvelle « nouvelle ère » ne sera peut-être pas pour tout de suite

Cela rappellera à beaucoup la situation avec l’UAC sous Vista. Considéré comme un « mal nécessaire » par Microsoft, il permettra avec le temps de partir sur des bases beaucoup plus sûres. Cependant, dans l’attente que les habitudes aient été changées, cette fonctionnalité reste ennuyeuse pour ceux qui ont choisi de la désactiver. Et le problème, c’est que cette option existe dans Internet Explorer 8.

ie8 On la trouve dans le menu « Tools » à la ligne « Compatibility View Settings ». Par défaut, une case est cochée pour que le mode de compatibilité soit activé seulement dans le cas d’un intranet. Ces derniers utilisent souvent en effet de vieilles pages web conçues pour Internet Explorer 6. Mais sous cette case en existe une autre, qui permet d’activer le fameux mode pour toutes les pages.

Pour se simplifier la vie, les utilisateurs pourraient trouver que cette option représente après tout un choix légitime pour ne pas perdre du temps. Si Microsoft compte sur une installation rapide de la version 8 sur l’ensemble des machines sous Windows XP et Vista, le mode de compatibilité pourrait jouer les trouble-fêtes.

Ajoutons enfin que, là encore dans un souci de simplification pour tout le monde, Microsoft a ajouté pour les développeurs Web une possibilité qui règle le problème. Si un site est fait pour fonctionner avec tous les principaux navigateurs et marche très bien avec Internet Explorer 7, le développeur pourra ajouter une simple balise pour signaler à Internet Explorer 8 qu’il doit basculer automatiquement en mode compatibilité.

On imagine sans mal que beaucoup vont être tentés d’ajouter cette balise pour s’éviter la vérification complète avec le nouveau moteur de rendu. Du coup, comment ne pas imaginer un futur dans lequel seuls les nouveaux sites seront éventuellement vérifiés avec le nouveau moteur ?
Publiée le 01/09/2008 à 16:34
Publicité