S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Microsoft travaille sur Vi-Fi, du Wi-Fi pour les voitures

Auto-mobile ?

Chrysler 3G Wifi septembreL'Internet dans la voiture, à travers un système 3G, le constructeur de voitures Chrysler l'a déjà proposé et le mettra déjà en place pour ses clients très prochainement. Et fort de cette initiative, Microsoft, en collaboration avec les universités du Massachusetts et de Washington, entend développer son propre système Wi-Fi. Si le conducteur ne profitera que des désagréments, les passagers jouiront amplement d'un réseau permanent durant les trajets en voiture.

Mais si beaucoup profitent déjà de la 3G, le Wi-Fi reste moins coûteux et offre des avantages techniques intéressants, puisque l'on peut profiter du réseau des villes déjà accessible. Tout le problème tourne cependant dans la prolongation du signal et la stabilité de la ligne qui ne manqueront pas de sauter quand on passe de la couverture d'un réseau à une autre. Le défi pour les équipes consiste alors à mettre en place un dispositif de relais qui facilitera la transition, en passant par plusieurs bases émettrices, qui prolongeront le réseau.

Assurer en priorité la stabilité de la connexion

Actuellement à l'essai dans le campus de Microsoft, les chercheurs savent pertinemment que la stabilité d'une connexion Wi-Fi est primordiale. Et les premières conclusions sont tombées cette semaine : si les appareils sont « artificiellement limités à se connecter à un seul point d'accès », la perte de connexion entraîne immanquablement une coupure, qui peut handicaper l'utilisation d'un logiciel. Dans le cas d'une conversation en VoIP cela devient vite désagréable.

Le principe de la technologie Vi-Fi (pour Vehicule Wi-Fi) serait donc simple : un appareil se connecte à la borne principale, puis se déplace. Un savant calcul établira les probabilités que le paquet d'informations récupérées par une station auxiliaire ne le soit pas par la borne primaire. Si le risque de rupture est trop grand, alors la station secondaire assure le relais et renvoie le paquet à la station primaire. Mais l'inverse sera également possible, assurant dès lors un relais continu.

Si personne dans l'équipe n'encourage à l'utilisation risquée du Wi-Fi dans un véhicule, tout le monde s'accorde à dire que ce type de système faciliterait le guidage par satellite, le téléchargement de cartes, etc. Prochainement, un déploiement plus vaste est prévu pour tester à plus grande échelle le système.
Source : Seattle PI
Publiée le 01/09/2008 à 10:18

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;