Orange débride la 3G+ à 1,8 Mb/s pour ses nouveaux clients

La série à rebondissements de l'été ? 86
iPhone Orange 3G+Le sujet du bridage des débits de la 3G+ notamment sur l’iPhone, flirte avec une cacophonie surprenante de la part d’Orange. Dernier rebondissement en date, la volonté de l'opérateur de ne pas faire fuir les futurs abonnés à ses offres mobilités et s'adapter rapidement à la situation de crise.

Résumé des épisodes précédents :

Des plaintes sur le web

Des utilisateurs se plaignent de débits catastrophiques sur le réseau 3G+. Les constats sont évidemment faits sur le tout récent iPhone (mais pas seulement) : près de 400 kb/s (50 ko/s) quand on peut prétendre, en pratique, plutôt à 3,6 Mb/s (voire 7,2 Mb/s dans certaines villes). Malaise. La caisse de résonance du web commence son ramdam, les forums grondent.

Orange d'abord sans pépin

Alertés, nous contactons vendredi dernier Orange dont un porte-parole nous explique « nous ne sommes pas au courant d’une telle situation. À ma connaissance, aucune demande dans ce sens n’a été faite. Nous avons effectivement quelques problèmes avec le réseau 3G. De rares appels nous ont signalé que des personnes rencontraient des difficultés de connexion au réseau. » Bref, circulez, il n’y a rien à voir.

Sauf que du coup, la grogne s’amplifie, les démonstrations sur YouTube se révèlent plus qu’éloquentes et une pétition prend le relai. Poussé sous les projecteurs, le sujet entraîne une réunion de crise et un changement stratégique chez Orange quatre jours plus tard, le lundi 25 aout.

Orange avec pépin, finalement

Contactée en fin de journée par France Info, la direction de l’opérateur décide de confirmer et d’avouer ce bridage d’une 3G+ aux couleurs de la 3G (384 kb/s). On promet de booster (un peu) les débits automatiquement, dès le 15 septembre, pour les porter à… 1 Mb/s (128 ko/s).

Des débits limités, mais suffisants

Hier, l’Express a obtenu de nouvelles informations sur cette situation piquante. Orange a expliqué ainsi que « pour les PC Cards, le débit proposé est de 7,2 Mb/s, pour les smartphones, il est de 384 kb/s : ce sont des débits adaptés à chaque appareil et qui permettent un usage confortable et rapide de l'Internet, des mails, de la vidéo. Un produit hybride comme l'iPhone est plus gourmand en données que les smartphones, mais moins que les PC. Il a donc besoin d'un débit intermédiaire ». Bref, aux clients de choisir le bon produit s’ils veulent surfer vite ? Mais l’Express apprend qu’Orange pourrait se montrer encore plus débridée, n’excluant pas de pousser le débit de 1 à 2 Mb/s en fonction des « retours clients. »

Ne pas faire fuir les nouveaux clients

Plus tard,  via le blog Presse Citron, on apprend qu'Orange accélère son calendrier de déploiement de ce débridage en douceur : « pour des nouveaux produits hybrides du type iPhone (entre téléphone et PC) Orange optimise dès aujourd’hui le débit disponible jusqu’à 1,8 Mbits en débit crête pour ses nouveaux clients et aura achevé l’optimisation pour les clients existants à mi-septembre. » Contacté, Orange nous a confirmé cette mise à niveau. Cette mesure sera-t-elle suffisante pour apaiser les actuels clients et séduire les futurs clients ? « Des usages appellent des débits, on s’adapte en conséquence. On constate chez l’utilisateur de l’iPhone une appétence particulière pour la data mobile. Et donc des débits plus importants. On répond de manière très pragmatique à cette demande » nous explique l'opérateur/

Orange amère

L’amertume de l’épisode est tenace. Sur la question des débits « intermédiaires » adaptés aux produits hybrides comme l’iPhone (forfait de base : 49 euros), il aurait peut-être été utile de préciser l’existence de ces restrictions,. Un astérisque par exemple, apposé à côté du terme « 3G+ » ?  Qu’en serait-il si, en douce, on proposait la fibre optique chez Orange avec des débits volontairement bridés au niveau de ceux de l’ADSL ? Dernier détail, il n’a pas été prévu de dédommagement à ces actuels abonnés aux débits lestés.
Par Marc Rees Publiée le 27/08/2008 à 10:42
Publicité