Firefox 3.1 veut encore booster le JavaScript avec TraceMonkey

Les utilisateurs de Facebook ou MySpace diront merci 141
firefoxMozilla va revenir se battre sur le terrain des performances pures, en ajoutant à la version 3.1 de son navigateur Firefox un nouvel outil. Ce dernier, nommé TraceMonkey, aura la tâche d’accélérer autant que possible l’exécution du code JavaScript qui est aujourd’hui très fortement utilisé dans tous les sites qualifiés « web 2.0 ».

Le JavaScript est en effet presque partout, et certains sites comme Google Gmail y font massivement appel. L’exécution de ce code peut prendre du temps et les machines les plus modestes sont rapidement à la traine. Mozilla a donc créé un outil que l’on trouvera dans Firefox 3.1 et qui va, dans les grandes lignes, retenir le code exécuté sur un site pour l’exécuter ensuite beaucoup plus rapidement si on y fait appel une nouvelle fois.

Accélérer l'interprétation JavaScript de 20 à 40 fois

Après l’installation de Firefox 3.1, la première visite de chaque site se fera donc à « vitesse normale ». L’outil TraceMonkey analyse le code JavaScript, le lit, l’interprète et l’exécute et retient la manière dont il s’est occupé de ce code. Ainsi, sur des sites recourant largement au JavaScript comme Facebook, MySpace ou encore NetVibes, le gain attendu est très important dès la deuxième visite. D’ailleurs, en fonction des sites, les développeurs n’hésitent pas à parler d’une vitesse de vingt à quarante fois supérieure. Rien que ça.

Pour les développeurs, TraceMonkey est en fait un compilateur JIT (Just-In-Time). Mozilla prend bien soin de fournir plusieurs tableaux de performances où TraceMonkey vient marquer le pas vis-à-vis de Firefox 3.0, et le test SunSpider, entre autres, peut en attester :

firefox tracemonkey
 firefox tracemonkey

Encore quelques mois avant l'arrivée

Le concept de TraceMonkey est né de l’association entre le développeur Brendan Eich de chez Mozilla avec un autre développeur, Andreas Gal, qui travaille à l’université d’Irvine. Le projet avance depuis environ deux mois, et si Firefox 3.0 avait remis d’aplomb le navigateur dans le domaine des scripts, Firefox 3.1 devrait enfoncer largement le clou.

Brendan Eich précise que TraceMonkey existe pour les plateformes x86, x86-64 et ARM et qu’il constitue un investissement sur le futur. Non seulement la proportion de code JavaScript est croissante sur les sites web, mais Firefox 4.0 apportera avec lui Tamarin, une machine virtuelle développée avec Adobe. Or, cette dernière aura à charge d’exécuter dans un environnement sécurisé l’ensemble des scripts écrits en JavaScript 2.0 et ActionScript 3.0.

TraceMonkey aura de la concurrence avec Apple

Sécurité et rapidité, le meilleur des deux mondes ? En attendant, il faut savoir qu’Apple est également sur la brèche. Safari 4.0, actuellement en développement pour Mac OS X et Windows, intègrera lui aussi une très grande amélioration de son moteur d’interprétation de scripts. La nouvelle mouture de ce moteur, baptisée SquirrelFish, devrait propulser encore plus le navigateur d’Apple alors que la version 3.1 s’était justement illustrée par ses performances sur les scripts.

Quoi qu’il en soit, les utilisateurs seront gagnants, mais il faudra attendre un peu, car Safari 4.0 n’a pas de date de disponibilité, tandis que Firefox 3.1 est attendu pour le début de l’année prochaine. Et concernant Internet Explorer et Opera ? La réponse ne saurait tarder !
Par Vincent Hermann Publiée le 26/08/2008 à 10:39 - Source : Mozilla
Publicité