S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Tarifs des Mac et PC, sixième et dernière partie : le Mac Pro

Besoin d'une machine pour surfer sur le web ? Passez votre chemin

Avec l’article récent consacré au Mac Mini, nous avions déjà touché à un domaine particulier : celui des machines extrêmement compactes. Avec le Mac Pro, on se retrouve encore très loin des autres machines vendues par Apple. Autant les MacBook, MacBook Pro et iMac représentent les ventes principales de la société, autant le Mac Pro joue dans une cour très particulière : celle de la puissance brute.

Le Mac Pro est, comme son nom l’indique clairement, une machine pour les professionnels. Car, il ne faut pas s’y tromper, il ne s’agit pas d’un ordinateur pour les joueurs. Relativisons quand même : ce n’est pas une machine pour les joueurs « en théorie », car on peut évidemment en faire ce que l’on veut. Simplement, la configuration de base n’attirera pas vraiment l’acheteur désireux d’obtenir d’énormes performances 3D.

mac pro mac pro

Qu’est-ce que le Mac Pro exactement ? Il s’agit d’une grande tour, la seule vendue par Apple, et positionnée pour offrir des performances brutes de haut niveau. Cette machine est proposée, dans sa configuration de base, à un tarif de 2499 euros TTC, sans écran. Oui, ledit tarif la place d’emblée hors de portée de bien des portefeuilles.

On se doute que cette configuration inclut une base technique légèrement non conventionnelle :
  • Deux processeurs Xeon Quad-Core 2,83 GHz
  • 2 Go de mémoire vive
  • Un disque dur 320 Go (7200 tpm, SATA 2)
  • Une carte graphique ATI Radeon HD 2600 XT
  • Un graveur DVD 16x
Il s’agit de la configuration de base du Mac Pro, mais il faut tout de suite apporter certaines précisions. Les deux processeurs Xeon justifient à eux seuls une large partie du tarif, car ce sont des processeurs onéreux. Ils appartiennent à la série « Harpertown », sont gravés en 45 nm et possèdent chacun la bagatelle de 12 Mo de mémoire cache. On trouve ces processeurs vendus séparément à partir d’environ 600 euros pièce.

Autre point, très important : la mémoire vive n’est pas de la DDR2 classique à 800 MHz, mais du FB-DIMM ECC. Ce type de mémoire est beaucoup plus cher que la DDR2 classique. Ainsi, alors que l’on peut trouver facilement des barrettes 4 Go (PC6400) à partir d’environ 70 euros TTC, une barrette FB-DIMM de 4 Go PC6400 se trouve non seulement à partir de 180 euros environ, et beaucoup moins facilement.

Faisons d’ailleurs un aparté, car le format FB-DIMM est en général mal connu, car plutôt réservé aux serveurs. Le DIMM (Dual Inline Memory Module) est utilisé depuis l’introduction de la mémoire SDR. Beaucoup se rappellent surement de l’arrivée de cette mémoire, car elle permettait enfin d’ajouter les barrettes à l’unité, sans se soucier de la taille de chacune. La DDR a également repris les DIMM, mais un type de mémoire annexe a été créé : le FB-DIMM, pour Fully Buffered DIMM. En introduisant un intermédiaire entre le contrôleur mémoire et la mémoire proprement dite, la fiabilité des données est largement accrue.

Un autre point essentiel du Mac Pro est sa qualité de fabrication et d’assemblage. Sur ce chapitre, les photos parlent d’elles-mêmes :

mac pro mac pro

Les options du Mac Pro sont onéreuses, voire très onéreuses. Il est possible de grimper à un maximum de 32 Go de mémoire vive, mais cette option ajoutera la bagatelle de 8130 euros à l’addition. De même, les Xeon peuvent être changés pour des modèles plus performants à 3 ou 3,2 GHz, gonflant la facture de respectivement 710 ou 1430 euros. Quatre baies de disques durs sont présentes, en montage aisé, avec un maximum de 1 To (1000 Go) par baie en SATA-2 (7200 tpm) ou avec des disques de 300 Go SAS (15 000 tpm).

Du côté de la connectique, le Mac Pro est relativement bien fourni :
  • Face avant : deux ports USB 2.0, un port FireWire 400, un port FireWire 800
  • Face arrière : trois ports USB 2.0, un port FireWire 400, un port FireWire 800
La partie réseau intègre deux ports Ethernet Gigabit ainsi que le Wi-Fi 802.11n. Ajoutons que le Bluetooth 2.0 est présent. Côté audio, la face avant dispose d’une prise casque, tandis qu’à l’arrière, on trouvera une entrée et une sortie numériques.

mac pro On l’aura compris, le Mac Pro est une machine de course, et peut l’être encore bien plus, mais il faudra y mettre les (gros) moyens. Mais du coup, on se demande quels peuvent être les clients de ce genre de machine. Alexandre, assistant de direction de l’Apple Premium Reseller Mac Tribu à Mauguio (à côté de Montpellier) nous indique : « Les clients qui nous achètent des Mac Pro sont généralement des agences de communication pour des postes de photogravure, des universités, le CNRS, des imprimeurs, ou d’autres clients ayant des besoins de stations de montage vidéo ou audio. Parfois, des architectes et des développeurs sous Mac OS X ou Windows sont également intéressés. Le silence et la puissance sont régulièrement des avantages cités. »

Puisqu’il ne s’agit pas d’une machine pour les particuliers, il faut donc la comparer à des stations de travail, puisque c’est bien de cela qu'il s’agit. Peut-on trouver moins cher chez la concurrence ? En cherchant dans les stations de travail d’autres constructeurs, on se rend compte que la question n’appelle pas réellement de réponse aisée. On touche ici au domaine professionnel dont les lois sont différentes de celles appliquées aux particuliers.

Le Mac Pro est une machine destinée à délivrer de la puissance brute, nous avons donc cherché à retrouver les mêmes composants dans d’autres stations de travail. Nous avons ainsi sélectionné le Dell Precision T5400 qui fonctionne lui aussi à base de processeurs Xeon.

La station Dell Precision T5400

Dell fournit plusieurs gammes de stations de travail. Certaines mettent en avant la puissance de calcul brute, tandis que d’autres s’orientent plutôt vers la puissance graphique. Le tout était de choisir une machine qui alignerait à peu près les mêmes composants pour obtenir un équivalent du Mac Pro chez un constructeur de PC.

L’un des grands avantages des configurations Dell est qu’elles sont configurables à la carte. Ainsi, l’une des configurations de base de la station Precision T5400 inclut un processeur Xeon 2,33 GHz et 2 Go de mémoire FB-DIMM DDR-2 667 MHz. La configuration de la machine permet de changer la base pour remplacer le « petit » Xeon par deux plus gros, en l’occurrence les mêmes que dans le Mac Pro. Et le tarif de la machine passe alors de 1049 euros hors taxes à 2385 euros, soit précisément 2852,46 euros TTC.

dell precision t5400

Ce changement est en fait très représentatif de ce que l’on trouve dans les stations de travail chez tous les constructeurs de PC. Le seul changement des processeurs marque déjà une différence de 350 euros TTC avec le Mac Pro. Cette différence de prix reflète d’autres éléments, mais qui ne sont pas nécessairement en faveur de la station Dell :
  • La mémoire est cadencée à 667 MHz, contre 800 pour le Mac Pro, et il est possible de configurer le PC pour une fréquence supérieure
  • Le disque dur n’est que de 160 Go, lui aussi en SATA-2 et 7200 tpm
  • La partie graphique est meilleure : deux cartes NVIDIA Quadro FX 570 (base de GeForce 8600), chacune dotée de deux ports DVI (c’est également le cas de la Radeon HD 2600 XT du Mac Pro)
  • Aucune carte son n’est présente
  • L’ensemble clavier/souris est très basique, et la souris n’a que deux boutons
Pour le reste, comme le Mac Pro, la station Dell n’intègre aucun lecteur de disquettes, pas de lecteur de cartes mémoire non plus, et surtout pas d’écran. Le graveur DVD est un 16x, comme sur le Mac Pro.

dell precision t5400

Passons maintenant à la connectique :
  • Huit ports USB 2.0 : deux à l'avant, cinq à l'arrière et un interne sur la carte mère
  • Deux ports série, un port parallèle, deux ports PS/2
  • Une prise casque à l’avant, fonctionnelle uniquement si l’option carte son a été sélectionnée (90 euros HT pour une X-Fi Xtreme Music ou 130 euros HT pour la X-Fi Xtreme Music avec contrôleur FireWire 400)
On peut dire que la partie connectique est inférieure sur la station Dell. Côté réseau, une seule prise Ethernet Gigabit est présente, et aucune fonctionnalité Wi-Fi n’est installée, pas plus que le Bluetooth.

Considérations autour du Mac Pro

La comparaison du Mac Pro comme machine professionnelle est difficile. Les contraintes dans une entreprise sont autres que celles d’un foyer. En effet, une société a beaucoup d’autres critères de sélection que la simple puissance de calcul d’une machine. L’environnement logiciel joue par exemple un rôle déterminant.

mac proAinsi, une entreprise peut faire le choix de passer intégralement sous Mac OS X, en installant par la suite une série de licences Office 2008 pour l’ensemble de la bureautique, ou encore des Photoshop pour la retouche photographique et des Final Cut pour la retouche vidéo. Les Mac ont une affinité de longue date avec le monde du multimédia et de tous les métiers ayant un rapport avec la création. Mais, là encore, ce n’est que l’un des critères. Un parc sous Mac OS X ? Un parc sous Vista ? Avec quels logiciels ? Aurons-nous ou avons-nous des applications métier particulières ?

Autour de l’achat des machines proprement dit se trouve un autre facteur qui gravite non loin : la garantie et plus généralement la maintenance. Une explication du fait que le Mac Pro soit finalement « peu cher » en regard de la puissance délivrée vient de sa garantie de base qui n’est que d’un an avec retour en atelier. Si l’on décide de payer 329 euros de plus, la protection Apple Care permettra d’étendre la garantie à trois ans avec déplacement de la machine vers n’importe quel revendeur Apple ou avec déplacement d’un technicien sur site. Chez Dell, par exemple, la garantie avec retour en atelier est de trois ans, et 130 euros supplémentaires ajouteront l’intervention sur site. De fait, on en arrive à plusieurs conclusions.

Quels besoins vont être réellement couverts ?

Premièrement, le choix d’un Mac Pro par un particulier peut être difficilement comparé à des équivalents PC. À moins d’ajouter 120 euros et de choisir une GeForce 8800 GT (512 Mo de mémoire), on ne peut le considérer comme une machine de jeux. Il peut s’agir d’un particulier qui a des besoins importants en puissance de calcul, qui possède déjà un écran ou qui a simplement un coup de cœur. Dans tous les cas, il est difficile de trouver côté PC une machine qui offre deux processeurs Xeon et de la mémoire FB-DIMM, deux éléments parmi tant d’autres qui sont en général trouvés uniquement sur les stations de travail, que les constructeurs ne vendent quasiment qu’aux entreprises.

Deuxièmement, le choix d’un Mac Pro par une entreprise est entouré et nécessairement motivé par d’autres raisons que la simple puissance brute de la machine. Le Mac Pro va soit arriver dans un parc existant, soit constituer la base de ce parc. La question de la maintenance est primordiale, et va pouvoir être assurée par exemple par une société annexe. Le choix de l’environnement logiciel est lui aussi vital et obéit à des contraintes bien plus importantes que pour un particulier.

Le Mac Pro est une machine d’exception, tant par sa puissance que son design ou sa qualité de fabrication. Apple fait payer extrêmement cher les options, mais une chose est certaine : si l’on cherche la puissance brute, le Mac Pro est pratiquement imbattable dans cette gamme de prix. Toutefois, la question qui mériterait d’être posée n’est pas tellement de savoir si l'on peut payer la machine, mais plutôt : que ferez-vous de huit cœurs à 2,83 GHz ?

Enfin, en guise d'épilogue, une autre question peut être posée, les yeux tournés vers Apple : la firme de Cupertino se décidera-t-elle enfin à lancer une tour Mac pour le grand public ?
Publiée le 22/08/2008 à 11:47

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;