Arnaque : vente en masse de faux billets pour les JO de Beijing

Poussez pas, y aura des faux pour tout le monde 69
Tout grand événement s'accompagne toujours logiquement de sa campagne de promotion... et de contre-publicité, à travers Internet. Une énorme campagne de scamming a offert aux internautes des milliers de faux billets pour les JO de Beijing, vient d'annoncer le CIO. Décidé à prendre des mesures pour contrer les fraudeurs, le Comité a cependant reconnu que l'évolution de cette campagne a été trop rapide pour venir en aide aux victimes.

Inacceptable selon le CIO

chine censure filtrage pare-feu liberté jeux« Nous ne pouvons accepter que les gens versent de l'argent pour des billets et qu'ils ne les reçoivent pas », lance tout de même le conseil d'administration du CIO. En accord avec le Comité olympique des États-Unis, des poursuites ont été engagées auprès d'une cour en Californie contre au moins six sites qui vendaient illégitimement des billets, d'ailleurs inexistants. Parmi les pays touchés, on compte le Japon, la Norvège, la Chine (!), l'Angleterre, la Nouvelle-Zélande, l'Australie et les USA.

Cependant, un avocat américain, qui a perdu 12 000 $ dans cette fraude, accuse le CIO de complaisance. « Ils ont eu vent de ces sites durant des mois et des mois, mais n'ont rien fait », pointe Jim Moriarty, d'un cabinet de Houston, qui souhaite représenter d'autres victimes dans le cadre d'une action collective. « Ils ont anéanti les espoirs et les rêves de milliers de personnes qui ont planifié leur voyage pour aller aux J.O. et ont déjà acheté un billet d'avion ainsi que ce qu'ils croyaient être d'authentiques billets. »

Tous les sites à risque ne sont pas encore fermés

Malgré l'intervention du CIO, entraînant la fermeture de certains des sites, d'autres restent encore actifs ce jour, offrant pour parfois plus de 2150 $ une place pour la cérémonie, ainsi que le billet d'avion. Le site BeijingTicketing en fait partie. Tout est effectivement conçu pour donner au chaland l'impression d'un site sécurisé : logo, photos, etc.

De son côté, le Comité australien s'est également exprimé : « Notre sympathie va vers les victimes... mais nous ne sommes sûrement pas en mesure d'intervenir, ni compenser, ni procurer d'authentiques billets. » Certaines estimations vont jusqu'à des sommes engagées dans le pays de 45000 $ australiens (27000 €). « Le pire est que certaines personnes ne savent même pas encore qu'elles ont acheté des billets qui n'arriveront jamais », ajoute Me Moriarty.

Si l'on trouve encore des tickets disponibles sur eBay, les autorités olympiques invitent à la plus grande prudence. Chat échaudé craint l'eau froide, comme aurait pu dire un proverbe chinois...
Publiée le 04/08/2008 à 11:08
Publicité