Quand le GPS protège les victimes de violences conjugales

Gadget Pour la Sécurité 114
Une récente loi de l'État du Michigan permet aux juges d'ordonner aux personnes suspectées de violences conjugales de porter un GPS qui permettra de prévenir par téléphone les victimes si l'agresseur supposé se trouve dans les parages. En tout, onze autres États américains ont adopté des projets de loi sensiblement similaires.

Acer v200 GPSCette décision fait suite à une affaire sordide qui s'est déroulée l'an passé : Thomas Babb a provoqué un accident de voiture avec son camion, renversant la voiture dans laquelle se trouvait sa femme. Il a fini par tirer par deux fois avec un fusil de chasse, tuant sa femme devant témoins. Aujourd'hui en procès, la famille et les amis réclament 50 ans de prison, mais surtout une surveillance de l'homme.

Mary Babb avait en effet obtenu une ordonnance du tribunal, la protégeant de son mari, suite à leur divorce.

Avec ce procédé de géolocalisation, les victimes seraient averties immédiatement au cas où la personne qui les harcèle se présenterait dans les environs. Auparavant utilisée pour les délinquants sexuels, cette ouverture de la technologie est permise par un système d'alerte que déclenche le GPS à direction du portable de la personne concernée.

Cependant, la couverture téléphonique n'est pas toujours idéale et ne se prête pas forcément à toutes les situations. Les zones d'utilisation d'un tel système s'en trouveraient de fait, restreintes. La tante de Mary en témoigne pourtant : « Nul ne mérite de vivre dans une telle atmosphère de crainte et d'angoisse. Nous devons faire tout notre possible pour changer cela, et faire des lois qui protègent les victimes. »

Publiée le 02/08/2008 à 10:13 - Source : CNN
Publicité