Près de 4 ans de prison pour Spam King, Robert Soloway

Après le spam, les baffes 77
spam Robert Soloway, encore connu sous l’infâme pseudo de Spam King, a été finalement condamné à 47 mois de prison par un juge de district américain. Cet ancien directeur d’une société basée dans l’Oregon, Newport Internet Marketing Corporation, a été reconnu coupable d’avoir envoyé depuis 2003 des millions de spams, notamment par le biais de réseaux zombies, en contradiction évidente avec la législation Can-Spam Act.

Avec une certaine conviction, Soloway expliqua lors du procès qu’il avait entrepris ces campagnes simplement pour l’argent qu’elles rapportent, se payer des vêtements coûteux, un luxueux appartement… Selon la presse américaine, quand la police a débarqué chez lui, elle trouva 24 paires de lunettes (pour un montant de 3 724 dollars) et 27 paires de chaussures (7412 dollars). Il a encore été reconnu coupable d’avoir modifié les en-têtes des emails envoyés, méthode simple pour déjouer les filtres antispam. Selon les documents cités devant le tribunal, il aurait envoyé près de 90 millions d'emails en trois petits mois, via deux serveurs.

Son palmarès est assez riche puisqu’il fut déjà condamné en 2005, suite à une plainte de Microsoft, pour 7 millions de dollars, auxquels s’ajoutent 10 autres millions en faveur d’un FAI de l’Oklahoma. S’il a poursuivi depuis ses activités polluantes sur les réseaux, expliquera-t-il au juge, c’était simplement pour maintenir son (haut) niveau de vie qu’il craignait alors de perdre. Dans son périple, Soloway avait fondé SPAMIS (Strategic Partnership Against Microsoft Illegal Spam), une société chargée de faire croire, par mitraillage d'emails, que Microsoft est un spammeur...

Par Marc Rees Publiée le 23/07/2008 à 10:54 - Source : Dailybreeze
Publicité