4ème licence 3G : Free pense pouvoir capter 20 % du marché

They have a dream 71

Si Free devrait, à moins d'un désaccord de dernière minute avec Telecom Italia, redevenir numéro deux de l'Internet français derrière Orange grâce à son rachat d'Alice, les marchés de la fibre optique et de la téléphonie sont plus problématiques. Le premier présente en effet des retards, Iliad, par l'intermédiaire de son fondateur Xavier Niel, annonçant avoir comptabilisé un nombre de clients raccordables « globalement équivalent » à celui de SFR/Neuf Cegetel, soit 130 000. Xavier Niel a cependant précisé que son entreprise comptait moins d'abonnés fibrés que son concurrent, ce dernier n'en comptant pourtant que 20 000 sur tout le territoire français.

TV téléphone mobileMais malgré le rachat onéreux d'Alice – près de 800 millions d'euros – Iliad semble toujours garder de fortes ambitions en terme de téléphonie mobile, marché particulièrement lucratif, à la concurrence souvent pointée du doigt.

Xavier Niel, invité à une table ronde organisée par l'Electronic Business Group, a ainsi affirmé que si son entreprise réussissait à investir le marché de la téléphonie mobile, ce qui n'est pas chose faite à l'heure actuelle, elle pourrait capter « 5, 10, 15 ou 20 % de parts de marché ».

Comment Iliad pourrait obtenir 20 % de parts de marché – en combien de temps – vous demandez-vous ? Pour l'actionnaire majoritaire d'Iliad, une « offre disruptive » devrait permettre d'atteindre ce but. En somme, Xavier Niel annonce d'une façon peu détournée que les tarifs de Free seraient bien inférieurs à la concurrence s'il obtenait cette fameuse quatrième licence 3G tant convoitée.

Est-ce un simple effet d'annonce ou une réelle ambition, seul l'avenir répondra à cette question. Reste que Xavier Niel use toujours de sa gouaille habituelle, les problèmes de Free quant à l'obtention de la quatrième licence 3G ayant des sources toutes trouvées : « un certain nombre de gens sont opposés à notre vision, peut-être à l'Élysée ou ailleurs ».

Enfin, et ce n'est malheureusement qu'une confirmation, le WiMAX made in Free ne sera pas déployé commercialement avant deux ans, en étant optimiste. Xavier Niel est allé jusqu'à évoquer les années 2011, voire 2012, le temps de laisser la technologie mûrir.

Publiée le 26/06/2008 à 12:56 - Source : Zone Bourse
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité