S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Brevets : Microsoft devra reverser un demi-milliard de $ à Alcatel

Et un brevet sur les procès, ils y ont pensé ?

512 millions de dollars. C'est la somme que devra débourser Microsoft suite à son procès perdu face à Alcatel-Lucent pour violation de brevets, portant notamment sur la sélection de dates d’un calendrier via un menu, brevet utilisé par Outlook et Windows Mobile notamment. Une guerre des brevets entre les deux géants qui dure depuis de nombreuses années déjà, et dont la fin n'est pas prête d'arriver, Microsoft précisant qu'il ferait appel de cette décision.

Alcatel-Lucent LogoCette condamnation, qui comprend les 368,1 millions de dollars de dommages et intérêts déjà évoqués début avril dans nos colonnes, est plus précisément une confirmation de la part de la justice étatsunienne. Selon la juge Marilyn Huff, la firme de Redmond devra donc reverser à Alcatel-Lucent 511,6 millions de dollars précisément.

Microsoft, qui fera donc appel de cette décision, espère bien évidemment éviter de voir ses prochains bilans financiers être amputés d'un demi-milliard de dollars. Rappelons que l'année dernière, l'entreprise créée par Bill Gates et Paul Allen avait été condamnée à 1,52 milliard de dollars de dédommagements pour Alcatel-Lucent pour violation de brevets liés au MP3. Une condamnation annulée quelques jours après l'annonce de la sanction, pour le bonheur de Microsoft, et au grand dam d'Alcatel-Lucent.

Les réactions des deux protagonistes sont fort logiquement très différentes. Pour la porte-parole d'Alcatel-Lucent, leur dossier était solide, ce qui explique cette victoire : « Nous avons toujours pensé que notre dossier était solide et sommes satisfaits que le juge ait convenu que le verdict réfléchi du jury était raisonné et étayé par des preuves ».

Son de cloche différent de la part du porte-parole de Microsoft : « Nous sommes déçus que le juge Huff ait rejeté notre demande d'engager un nouveau procès. Nous prévoyons de faire appel de ces décisions. Nous sommes convaincus que les dommages et intérêts contre Microsoft ne seront pas soutenus en appel. »

Source : AP
Publiée le 23/06/2008 à 10:40

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;