Achats et fraudes sur Internet : le bilan 2007 de Fia-Net

Grand'Pa, le fraudeur des temps modernes 16

Le célèbre Fia-Net, spécialisé dans la protection des transactions sur Internet et bien connu des consommateurs sur la toile, a récemment fait savoir que les tentatives de fraudes ont atteint en 2007 un niveau particulièrement élevé. A contrario, les fraudes (réussies) ont pour leur part régressé. État des lieux.

Fia-Net fraudes 2002 2007 D'après Fia-Net, ceci basé sur l'étude de 920 sites commerciaux différents, les tentatives de fraudes ont concerné l'année dernière 2,63 % du chiffre d'affaires total de ces sites. Un pourcentage à mettre en perspective par rapport aux années précédentes. Il était en effet de 2,22 % en 2002, de 1,83 % en 2003, de 2,41 % en 2004, de 1,69 % en 2005 et de 2,21 % en 2006.

1 € d'impayé pour 625 € dépensés

Ces mauvais résultats pour les commerçants, ces fraudes venant bien évidemment des acheteurs – le cas des arnaques des magasins n'est ici pas le sujet – sont cependant compensés par des impayés (fraudes réussies) particulièrement faibles : 0,16 % du chiffre d'affaires total.

En somme, cela signifie que pour 625 € d'achats réalisés, les sites commerciaux ont subi en 2007 16,44 € de tentatives de fraudes, pour seulement 1 € d'impayés (et donc 15,44 € de fraudes déjouées). Un rapport de 1/625 excellent, alors qu'il était de 1/222 en 2002, de 1/454 en 2003, de 1/370 en 2004, de 1/1428 en 2005 et de 1/1000 en 2006. 2007 est donc inférieure aux deux précédentes années, mais reste, malgré tout, tout à fait acceptable.

"Un taux d'impayé largement supportable"

« Empiriquement, FIA-NET constate auprès de ses cyber-commerçants affiliés qu’un taux de l’ordre de 0,15 % d’impayés semble largement supportable par les professionnels du web. Toutefois, si ce taux venait à être dépassé et à franchir le seuil de 0,20 % des ventes, l’expérience montre que les commerçants réagiraient sans doute rapidement, en renforçant à nouveau leurs protections et en contrôlant un nombre plus élevé de commandes » analyse ainsi Fia-Net dans son livre blanc.

En extrapolant ses données sur le marché total du Web marchand, évalué à 16,1 milliards d'euros en 2007, les tentatives de fraudes de la part des internautes atteindraient 423 millions d'euros, pour des impayés (fraudes non déjouées donc) de l'ordre de 26,48 millions d'euros.

Le panier moyen du fraudeur s'est élevé pour sa part à 533 € en 2007, contre 462 € en 2006, 363 € en 2005, 505 € en 2004, 569 € en 2003 et 578 € en 2002.

Fia-Net fraudes secteurs 2007

Concernant les secteurs touchés par ces millions d'euros de fraudes, l'informatique est particulièrement concernée, puisqu'elle représente à elle seule près de 37,5 % des fraudes, contre 16 % pour le tourisme, 15,35 % pour l'électronique et 13,6 % pour la téléphonie.

Quant aux moyens de frauder, ils sont relativement classiques et Fia-Net en dénombre deux principaux : « l'utilisation de numéros de cartes de paiement usurpés pour régler en ligne et l'utilisation abusive et détournée de la Loi sur la Sécurité Quotidienne du 15 novembre 2001 permettant à un acheteur identifié et de mauvaise foi de se soustraire à ses obligations de règlement ».

Publiée le 19/06/2008 à 16:16 - Source : Fia-Net
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité