NVIDIA lance le Tegra, un processeur IGP ultramobile

Tout en un 22
En début d'année, NVIDIA se lançait dans l'univers de l'ultraportable, et surtout celui du CPU, avec l'APX 2500, une puce intégrant à la fois un processeur ARM11, mais aussi un circuit graphique GeForce et des contrôleurs intégrés. Un véritable « system on a chip » (SoC), capable de presque tout gérer à lui seul.

Aujourd'hui, NVIDIA lance le Tegra, deux nouvelles puces similaires, et légèrement améliorées. La photo ci-dessous montre un exemple de plateforme Tegra, avec le processeur et 8 Go de mémoire flash moviNAND de chez Samsung, qui intègre à la fois de la mémoire flash MLC (multi level cell) et un contrôleur-mémoire dans une seule puce. De quoi simplifier les designs au maximum.


La puce de NVIDIA consomme moins de 100 mW au repos, et moins de 2 W en lecture HD. Il peut faire une multitude de choses : son cœur de processeur ARM11 est accompagné d'un circuit graphique GeForce intégré, d'un processeur vidéo HD, d'un circuit de traitement d'images et de plein de contrôleurs d'entrées-sorties (USB, HDMI, RAM DDR, Flash NAND, etc.).

Les Tegra 600 et 650 fonctionnent respectivement à 700 et 800 MHz, et apportent la gestion des périphériques IDE alors que l'APX 2500 en est dépourvu. Ils peuvent aussi monter la résolution d'affichage bien plus haut, et décoder du 1920 x 1200 en progressif à 24 images par seconde pour le Tegra 650.

Voilà un processeur qui pourrait bien apporter quelques engins de poches assez sympathiques et complets. NVIDIA s'est particulièrement concentré sur Windows Mobile en collaboration avec Microsoft, il faut s'attendre à voir sortir de nombreux engins du genre sur le marché. Une vidéo HD de l'interface d'exemple de NVIDIA est à télécharger sur cette page, chez HotHardware. À ne pas rater.
Par Bruno Cormier Publiée le 02/06/2008 à 16:43
Publicité