Les 27 pistes pour développer l'économie numérique en France

27, comme le nombre de pistes cyclables en France 65

Éric Besson, le Secrétaire d'État en charge du développement de l'économie numérique, a été chargé par le gouvernement de préparer un plan de développement de l'économie numérique à l’horizon 2012. Ce plan, qui sera présenté au Premier Ministre avant le 31 juillet 2008, se basera sur cinq grands axes, et vingt-sept pistes.

Présentées hier lors des Assises du numérique à Paris, voici ces pistes en détail.

  • I. Permettre à tous les Français d’accéder aux réseaux numériques
    • 1. Favoriser l’accès au haut débit pour tous les Français en 2012
    • 2. Offrir un nouveau paysage audiovisuel numérique à l’horizon 2012
    • 3. Faire de la France l’un des leaders européens du très haut débit
    • 4. Accroître l’accès des Français aux équipements et services numériques
    • 5. Réduire la fracture numérique en outre-mer

eric besson economie numeriqueLa première piste n'est pas nouvelle et est des plus classiques. Éric Besson confirme les précédents dires de Nicolas Sarkozy au sujet de la couverture totale du pays d'ici 2012 en matière de haut débit. Concernant les zones blanches à couvrir, point indispensable si le gouvernement veut atteindre ses objectifs, « l'usage de technologies alternatives ou de solutions adaptées (satellite, WiFi, WiMAX, NRA Zone d’Ombre...) et l'intervention des collectivités territoriales peut être nécessaire » précise le communiqué des Assises Numériques.

Dans le troisième point, qui lui porte principalement sur la fibre optique, plusieurs idées ont été soumises. Outre la mutualisation, « la mise en place d’un droit individuel à la fibre pour les locataires ou co-propriétaires, similaire au droit à l’antenne » fait partie des mesures soumises au débat.

  • II. Développer la production et l’offre de contenus numériques
    • 6. Améliorer la diffusion des contenus cinématographiques et musicaux
    • 7. Sécuriser le développement de la presse dans l’économie du numérique
    • 8. Assurer la protection de l’enfance
    • 9. Lutter contre la cybercriminalité
    • 10. Accompagner les services de l’Internet
    • 11. Développer le secteur du jeu vidéo
    • 12. Développer l’industrie du logiciel
    • 13. Adapter les formations aux besoins du numérique

Attardons-nous sur le neuvième point, la lutte contre la cybercriminalité. Les mesures annoncées par le ministre de l'Intérieur en février dernier sont particulièrement INtéressantes. On notera notamment le doublement du nombre d'enquêteurs formés en criminalité informatique, la création d'un groupe spécialisé sur les escroqueries sur Internet, la création d'une plateforme européenne d'échanges d’informations sur la cybercriminalité et les sites illicites dans le cadre d'Europol, et enfin, usurper l'identité d'une personne sur un réseau sera jugée comme une nouvelle forme d'incrimination.
 

Toujours concernant la cybercriminalité, « le blocage sur signalement des sites pédopornographiques » fait partie des mesures soumises au débat. Ce blocage devra cependant être réalisé par les FAI eux-mêmes (en savoir plus). Or, nous savons qu'un tel blocage est particulièrement complexe et aisément contournable. Les FAI devraient par ailleurs donner un avis très critique sur cette disposition, en attendant de plus amples informations.

Enfin, le point 12 traite en partie des logiciels libres. Il est ainsi proposé de promouvoir la concurrence entre logiciels propriétaires et logiciels libres, d'avoir pour objectif d'atteindre 20 % de logiciel open source sur les marchés publics, et enfin, point qui en INtéressera plus d'un selon son utilisation, « considérer l’aide au logiciel libre comme du mécénat ».

  • III. Diversifier les usages et les services numériques
    • 14. Renforcer la confiance numérique
    • 15. Accroître les usages du numérique dans l’enseignement scolaire
    • 16. Bâtir l’université numérique
    • 17. Déployer les TIC au service de la santé et du bien être
    • 18. Développer le commerce électronique
    • 19. Encourager le télétravail
    • 20. État : développer l’administration électronique
    • 21. Faciliter l’accès à la justice par le numérique
    • 22. Accélérer la croissance des entreprises par le numérique

La 20ème piste propose notamment d'accéder à l’ensemble de l’information administrative et à toutes les démarches disponibles en ligne à partir du portail unique de l’administration : service-public.fr.

  • IV. Adapter notre organisation et notre gouvernance aux enjeux du numérique
    • 23. Fusionner les instances chargées de l’auto-régulation, de la co-régulation et de la consultation
    • 24. Faire émerger une gouvernance européenne et internationale de l’Internet
  • V. Bâtir la société de demain avec le numérique
    • 25. Appuyer le développement de la recherche, de l'innovation et de la création d'entreprises
    • 26. Recourir au numérique pour opérer la mutation environnementale de la société
    • 27. Faire du numérique un outil pour bâtir la ville du XXIe siècle

La dernière piste, outre la fameuse fibre optique, incite à développer les bornes numériques dans les lieux publics et privés pour accompagner les usages. Un point qu'il faudra développer dans le futur.

Vous pouvez discuter de ces 27 pistes sur le forum des Assises du numérique, et lire le document de 32 pages sur le sujet.

Publiée le 30/05/2008 à 11:34
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité